Aides étudiantes, comment ça marche ?

aides étudiantes

Bourse sur critères sociaux, aides au mérite, aides à la mobilité internationale… plusieurs aides sont mises à la disposition des étudiants mais comment ça marche ? Emploi et Nous, vous explique…

La bourse sur critères sociaux

La bourse est une aide financière et permet de financer des études supérieures relevant du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche ou du ministère de la culture et de la communication.

Pour obtenir cette bourse, vous devez avoir moins de 28 ans au 1er septembre de l’année universitaire et suivre une formation habilitée à recevoir des boursiers.

Elle est attribuée en fonction de 3 critères :

  • les revenus du foyer fiscal,
  • le nombre d’enfants à charge fiscale de la famille
  • l’éloignement du lieu d’études.

En fonction de ces éléments, il existe un barème afin de débloquer des aides financières.

Les montants des aides se font selon l’échelon que vous avez le droit (taux annuel en euros sur 10 mois) :

  • Échelon 0 : 0 € (exonération des droits d’inscription et de sécurité sociale)
  • 1er échelon : 1 640 €
  • 2e échelon : 2 470 €
  • 3e échelon : 3 165 €
  • 4e échelon : 3 858 €
  • 5e échelon : 4 430 €
  • 6e échelon : 4 697 €

Faites une simulation de demande de bourse sur www.cnous.fr

L’aide au mérite

L’aide au mérite est un complément à la bourse sur critères sociaux et est adressée aux élèves boursiers pour promouvoir l’excellence durant toutes les études, et cela peut importe le domaine dans lequel elles s’exercent.

Le montant est de 1 800 € étalé sur 9 mois.

Dès les résultats des examens connus au mois de juillet, l’élève ou l’étudiant ne doit faire aucune démarche pour obtenir une aide au mérite. Les rectorats et les universités transmettent directement aux CROUS la liste des bénéficiaires.

L’aide à la mobilité internationale

Si pendant votre cursus d’études, vous êtes amené à faire un stage ou des études supérieures à l’étranger, il est possible de bénéficier d’une aide supplémentaire pour les frais de votre séjour.

L’étudiant doit être bénéficiaire de la bourse sur critères sociaux et il doit faire sa demande auprès de son établissement.

Le montant de cette aide est de 400 €, étalée sur 2 à 9 mois.

Les aides d’urgence

Si en cas d’urgence et afin de faire face à des situations difficiles, des aides financières peuvent être débloquées ponctuellement ou durant plusieurs mois !

C’est le fonds national d’aide d’urgence (FNAU) qui vient en remplacement du CROUS pour subvenir aux besoins des étudiants.

Plus d’information sur www.cnous.fr

Les prêts étudiants

L’Etat a mis en place avec des organismes bancaires des prêts étudiants. Ces prêts peuvent être accordés sans demande de caution parentale ou d’un tiers ou de conditions de ressources.

Le montant de ces prêts peuvent aller jusqu’à 15 000 €. Il faut avoir moins de 28 ans et être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur français.

Le dispositif concerne la Société générale, le Crédit mutuel, le C.I.C, les Banques populaires et les Caisses d’épargne du groupe B.P.C.E

Les aides au logement

La Caisse d’Allocation Familiale (CAF) attribue deux aides pour les étudiants en fonction de plusieurs critères :

  • l’aide personnalisée au logement (A.P.L.)
  • l’allocation logement à caractère social (A.L.S.)

Faites un estimation et déposez un dossier sur www.caf.fr

Dossier aides étudiantes / bourses étudiantes réalisé par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *