Ce qu’il faut savoir sur le métier de buraliste

Le métier de buraliste est confondu avec celui du gérant de boutique de presse. Très souvent, le débitant de tabac propose également des boissons alcoolisées ou non. De plus, les clients peuvent y trouver les jeux de grattage, le loto ou le PMU. Les timbres postaux et fiscaux, les recharges prépayées y sont aussi disponibles. La boutique peut même servir de relais colis.

Pour rappel, le débit de tabac est règlementé par l’Etat, du coup, le buraliste doit signer un traité de gérance. Il peut ainsi ouvrir son commerce, agencer les linéaires, accueillir les clients. Il est en charge des achats, de la gestion des stocks, des commandes et même des livraisons. Le commerçant doit mettre à jour sa comptabilité. Pour l’aider dans ses nombreuses tâches, il a le droit de recruter des salariés, mais une grande majorité de buralistes travaille seul. Vous trouverez les renseignements ici pour devenir buraliste.

Les conditions à remplir pour devenir débitant de tabac

Pour devenir buraliste, il faut être présenté comme le successeur d’un gérant ou comme associé au fonds de commerce. Vous pouvez aussi prétendre à ce métier via une procédure d’appel à candidatures pour gérer un débit de tabac. Dans tous les cas, le candidat doit être une personne physique ou une société en nom collectif. Le lieu d’implantation et le local doivent être validés par le directeur interrégional des douanes et droits indirects.

Pour devenir débitant de tabac, le prétendant doit être de nationalité française. Le cas échéant, il doit être un ressortissant d’un Etat membre de l’Union Européenne. Seules les personnes majeures et qui sont aptes physiquement peuvent se porter candidat comme buraliste. Un certificat médical émis par l’agence régionale de santé complétera le dossier de candidature. Attention, le casier judiciaire du débitant de tabac doit être vierge. En sus, des formations sont indispensables pour l’obtention du permis d’exploitation Montpellier.

comment devenir buraliste

Les obligations qui incombent au buraliste

Pour devenir buraliste, il est nécessaire de suivre une formation professionnelle initiale. La signature du contrat de gérance ne pourra se faire qu’à la fin de la formation. En outre, une formation professionnelle continue est obligatoire, dans les six mois qui précèdent le renouvellement du contrat. A noter que les frais de formation sont à la charge du débitant de tabac. Une attestation de stage prouvera qu’il a bien suivi les formations requises.

Si le débitant de tabac désire compléter son affaire avec un débit de boissons, il devra être titulaire d’un permis d’exploitation de boissons classique. Ainsi, pour un bar-tabac, la licence (I à IV) et le permis d’exploitations sont requis.

Outre les obligations, le débitant de tabac bénéficie de quelques avantages dont le crédit d’impôt. Il pourra ainsi acquérir l’équipement indispensable pour son commerce. Cette aide lui permettra également de finaliser les éventuels travaux de restauration d’un ancien bureau de tabac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *