Portrait de deux frères entrepreneurs toulousain

entrepreunariat frère

Portrait de deux frères entrepreneurs toulousain
Adrien et Louis, franchisés de « du soleil dans la cuisine », nous raconte leur aventure.

Deux frères dans une aventure unique et humaine : L’entrepreneuriat ! La création ou la reprise d’entreprise est un parcours risqué, mais cela peut être une belle aventure si elle est bien maîtrisée et si vous savez vous entourer. Beaucoup d’organismes sont là pour vous aider gratuitement. Pour Emploi et nous, Adrien et Louis reviennent sur leur belle réussite :

Présentez-vous

Nous sommes frères, originaire de Haute-Normandie (Rouen) : Adrien et Louis. Tous deux passionnés de musique, voyages (USA, Ile de la Réunion, Maroc, Italie, Autriche, Espagne, Pays-Bas, Angleterre) et de gastronomie. Notre parcours est à peu près similaire, nous avons fait nos études et récemment effectué un voyage en Australie :

  • Louis 23 ans possède un Baccalauréat ES et a suivi une formation à l’IUT Techniques de commercialisation de Rouen.
  • Adrien 27 ans possède un Baccalauréat STT Gestion, un BTS Management des Unités commerciales, ainsi qu’un Master 1 en Communication.

Louis a été un employé fidèle et exemplaire de la société Du Soleil dans la Cuisine pendant plusieurs années, il s’est vu proposé l’exclusivité de trois départements français de son choix pour y développer l’activité de traiteur événementiel sous le nom de la franchise Du Soleil dans la Cuisine. Après mûre réflexion et analyse du projet, nous décidons de créer notre SARL et de racheter la franchise. Suite à cette décision, Adrien a suivi une formation de plusieurs mois au sein de l’entreprise située dans l’Eure pour apprendre le métier.

Motivés par notre projet, c’est à notre retour d’Australie que nous nous sommes installés dans la région Midi-Pyrénées pour réaliser notre projet. Nous avons commencé par trouver un travail annexe nous permettant de subvenir à nos besoins le temps de développer suffisamment notre projet pour en vivre. Le projet en tête depuis plusieurs années, nous avions déjà entamé les démarches depuis 2 ans aidés par différents organismes de la Région de Haute-Normandie (créaction et certains services de Pôle emploi).
Animés d’une passion pour notre métier, nous mettons toute notre motivation et notre dynamisme au service du développement de notre entreprise.

Comment avez vous débuté cette aventure et comment avez-vous eu cette idée ?

Louis a travaillé pendant plusieurs années en tant que cuisinier pour l’une des deux sociétés mères, tout en continuant ses études. Il a donc pu participer à l’évolution et observer de l’intérieur le potentiel que possède la société « Du soleil dans la cuisine ».

Employé sérieux et fidèle, il s’est vu proposer l’opportunité de choisir trois départements pour développer le concept dans une autre région sous un contrat de franchise. Une fois les études préliminaires réalisées, nous avons choisi de nous implanter dans la région toulousaine (exclusivité: Haute-Garonne, Tarn, Tarn et Garonne).

Les valeurs familiales, et l’esprit convivial véhiculés par l’entreprise étaient en totale adéquation avec notre vision du travail: le choix de travailler « en famille » fut donc une évidence !

Avez vous eu recours à une formation spécifique, à des experts, à des conseillers d’organismes pour la création d’entreprise ?

Bien entendu!! Nous avons bénéficié des aides mises à disposition par les différents organismes d’aide à la création d’entreprise: notamment « Creaction » qui nous a suivi et aidé à monter notre dossier et budget prévisionnel afin d’obtenir un prêt bancaire. Par la suite nous avons bénéficié de l’ACCRE (exonération des charges sociales pendant un an) et du NACRE (un prêt à taux zéro). Si nous le souhaitions, nous aurions également pu bénéficier d’un suivi et accompagnement avant et après la création de l’entreprise.
Cependant, notre aide la plus précieuse reste celle de nos franchiseurs qui sont extrêmement disponibles et à l’écoute.

Pourquoi avez vous réalisé votre projet par le biais d’une franchise ? Et Comment avez fait pour sélectionner votre franchiseur ?

Le concept de franchise est très intéressant car il permet de ne pas partir de zéro. On dispose de l’expérience des autres franchises déjà créées, d’outils perfectionnés et adaptés à l’entreprise et surtout d’un concept qui a déjà fait ses preuves.
Comme je l’ai dit précédemment, dans notre cas nos franchiseurs sont vraiment disponibles. Ils sont d’une grande aide et de bon conseil pour toutes les démarches que nous devons entreprendre. C’est cet état d’esprit qui, je pense, nous a mis en confiance et rassuré dès nos débuts. On s’est senti épaulé, soutenu et appartenant à un réseau.

C’est ainsi que chaque franchise peut garder cet esprit « familial », tout en ayant la puissance d’un grand groupe auprès des fournisseurs.
C’est une relation gagnant-gagnant. Ils ont tout intérêt à ce que ça marche pour nous et ils l’ont bien compris.
Enfin, l’un de nous ayant déjà un pied dans la société était d’autant plus rassurant.

Comment faites-vous pour vous faire connaître ?

Nous avons la chance de bénéficier de l’expérience, de l’image ainsi que de la notoriété de la société « Du soleil dans la cuisine ». Il existe donc déjà au niveau national divers outils de communication :

  • site internet: www.dusoleildanslacuisine.fr,
  • des plaquettes,
  • un uniforme pour nos cuisiniers,
  • référencement sur divers sites,
  • ainsi que tout un réseau de clients et fournisseurs.

De plus, nous nous efforçons de prospecter localement auprès de nos clients potentiels (mailing, contacts téléphoniques et prises de rendez-vous) nous possédons également plusieurs véhicules aux couleurs de notre société.

Quels conseils pourriez vous donner aux futurs entrepreneurs ?

Au vu de la situation économique actuelle, on ne va pas se le cacher, il n’est pas évident de se lancer seul dans un projet de création ou reprise d’entreprise. Le chemin n’est pas toujours évident, il faut faire des concessions mais au final il est jouissif de se surpasser et d’apprendre. Il faut être ambitieux et se fixer des objectifs à atteindre.

En revanche, il faut être certain de ses choix et s’y tenir, car il est difficile moralement et physiquement de cumuler deux emplois les premières années quand l’activité ne fait que démarrer.

Nous avons la chance en France d’avoir de nombreux organismes à disposition pour aider les jeunes entrepreneurs. Les premières années sont souvent sinueuses et difficiles aussi bien d’un point de vue financier qu’au niveau des démarches administratives. Il est primordial de se renseigner au maximum pour bénéficier d’un accompagnement, de conseils et des aides financières mises à disposition.
Pour créer une entreprise il faut sans cesse se remettre en question, c’est ce qui permet d’avancer et de se démarquer.

Lorsqu’une opportunité intéressante se présente, il faut savoir la saisir. C’est en aimant ce que l’ont fait qu’il est possible d’y arriver.

Interview réalisée par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.