Le volontariat International en Entreprise, une bonne raison pour partir vivre à l’étranger !

VIE Volontariat International Entreprise

Le volontariat International en Entreprise, une bonne raison pour partir vivre à l’étranger !
Anne, expatriée à Kuala Lumpur, Malaisie, nous raconte son aventure.

Le Volontariat International en Entreprise (VIE), un excellent moyen d’obtenir une expérience à l’étranger ! Le VIE permet aux entreprises françaises de confier à un jeune, homme ou femme, jusqu’à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger pour une période allant de 6 à 24 mois. Emploi et nous a interviewé une expatriée en VIE :

Présentez-vous

Bonjour, je me présente, Anne, 27 ans actuellement en Volontariat International en Entreprise (VIE) à Kuala Lumpur en Malaisie : la nouvelle destination à la mode !

Avant de revenir sur mon aventure asiatique, revenons un peu sur mon parcours, bien qu’il soit relativement classique :

En effet, beaucoup d’entre vous se retrouverons dans mes choix d’etudes ; j’ai commencé par un BTS Management des unités commerciales puis j’ai terminé par un Master en marketing / négociation au sein du Pôle universitaire Léonad de Vinci (EMLV). Cette école de commerce post bac située à la Défense en région parisienne offre l’opportunité à ses étudiants de participer chaque année au concours international de négociation à Deauville. J’ai eu la chance de remporter ce concours dans la filière agro alimentaire d’une grande marque française ! cela m’a offert plusieurs opportunités dans ce secteur d’activité. Puis j’ai rejoins un autre grand groupe Américain en tant que chef de secteur.

Ce poste qui m’a permis d’apprendre tant sur le plan professionnel (négociation, marketing opérationnel, merchandising..) que personnel (persévérance, force de négociation..).
Cette première expérience aura durée presque 2 ans jusqu’à l’arrivée d’un tournant majeur dans ma jeune carrière : l’annonce d’une possible opportunité à l’international pour mon conjoint. Où ça ? A 12 000 Km de ma banlieue parisienne natale !

Vous êtes arrivée en Malaisie, pouvez vous nous en dire plus sur votre recherche d’employeur et votre contrat en VIE ?

Pour être honnête avec vous, l’opportunité ne me concernait pas directement mais s’adressait d’avantage à mon partenaire que je n’ai pas hésité à suivre un instant.

Deux ou trois mois ont suffit pour que je trouve un emploi. Après plusieurs emails et CV envoyés j’ai eu l’occasion de rencontrer le general manager d’une filiale d’une entreprise française bien implantée en asie et leader dans son secteur : l’importation et la distribution de gastronomie Francaise. Le secteur me plait tout de suite (quoi de mieux que de représenter sa culture à l’étranger ?). Je m’occupe plus précisement du segment patisserie (vente comme le chocolat, le beurre ou la crème…).

La formule Volontariat Internationale en Entreprise (VIE) est celle que j’ai proposé assez rapidement à mon futur employeur. Le VIE permet aux entreprises françaises de confier à un jeune, homme ou femme, jusqu’à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois, renouvelable une fois dans cette limite. Je serai renouvelée 2 ans jusqu’en mai 2014.

Ce contrat permet de travailler à l’étranger tout en étant toujours rattaché au système de la sécurité sociale et de la retraite. Cela offre aux candidats beaucoup de sécurité.

Retrouvez le dossier de Emploi et Nous sur le VIE (c’est quoi? Comment ça marche? Où s’adresser) ici

Dans quel but êtes-vous partie là bas ?

Nous voulions, moi et mon ami, vivre une expérience à l’étranger pour permettre d’enrichir notre CV, mais aussi pour pouvoir s’offrir une qualité de vie que seule l’Asie du Sud Est pouvait nous offrir ! Bien que je sois épanouie par mon travail, le rythme assez élevé de nos voyages depuis notre arrivée, soyons honnête, ne fait qu’améliorer notre quotidien (Birmanie, Thaïlande, Indonésie, Vietnam, Japon et la liste est encore longue !)

A la fin de votre contrat VIE, souhaiteriez-vous rester là bas ?

Cette question devient assez récurrente de la part de nos proches… et il n’est pas encore facile d’y répondre ! On se dit souvent que la France ne semble malheureusement pas pouvoir nous offrir de belles opportunités de carrière actuellement alors pourquoi pas prolonger l’aventure encore quelques années… et profiter encore de voyages…

Quelle est la différence de mentalité au travail entre la Malaisie et la France ?

L’environnement économique de l’Asie est totalement différent de la situation Européenne actuelle.

La Malaisie est bien loin de la récession qui vient enfin d’être annoncée en France. J’ai la chance d’évoluer dans un pays en croissance où le chômage ne touche pas encore les jeunes !. Ici, les gens ne s’accrochent pas à leurs jobs comme en France, au contraire le turn over est assez élevé car ils n’hésitent pas à changer de poste et d’entreprises régulièrement pour évoluer !

La population est composée de différents groupes ethniques – population Malaise , population d’origine Chinoise, d’origine Indienne…cela permet de découvrir des manières de travailler très distinctes et de s’adapter à chacune d’entre elles. Au travail, les différences entre les cultures, la diversité de population, les mentalités sont très intéressantes.

Quel message souhaiteriez-vous faire passer à ceux qui souhaitent s’expatrier ?

Ne pas trop réfléchir et foncer… et partir à deux, ça facilite le départ 😉 mais n’ayez pas peur également de partir seul ! Rencontres, aventures, choc culturel, expérience internationale, voyages… le Volontariat International en Entreprise, une expérience à faire sans hésiter !

Interview réalisée par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.