Entrepreneur salarié, c’est possible !

Entrepreneur salarié

Entrepreneur salarié, c’est possible !
Maryse Hélène nous explique ce qu’est une coopérative d’activité et d’entrepreneur(e)s (CAE)

Vous souhaitez créer votre propre activité ou votre propre emploi, mais les démarches, le risque, l’inexpérience et la solitude vous enchaînent ? Devenez entrepreneur-salarié et testez votre activité en toute sécurité au sein d’une CAE ! Pour Emploi et Nous, Maryse Hélène, fondatrice d’une CAE, vous explique :

Présentez-vous ?

Je suis Maryse Hélène MALROUX, Fondatrice d’une Entreprise Economie Solidaire et Sociale, j’ai 42 ans et je suis chef d’entreprise depuis 12 Ans.

Ex cadre commercial dans l’industrie pharmaceutique, Coach Certifiée et Diplômée de l’Institut Pôle Universitaire Léonard de Vinci sur Paris. Mon domaine de prédilection, promotionner « l’entrepreunariat social ». Je me définis comme une entrepreneure « créateur d’innovation sociale » : La CAE SCIC VAL’ Talents. Celle-ci est la seule implantée sur l’ensemble du territoire national à être détentrice des habilitations IPRP (Intervenant en prévention des risques professionnels) par la DIRRECTE.

J’organise régulièrement des conférences sur le thème – Créer plus qu’une Entreprise – « Devenez entrepreneur social » en collaboration avec l’aimable participation de l’AVISE (Agence Ingénierie et services pour entreprendre autrement).

Je participe également activement au développement et à la création du premier « Mooc sur l’entrepreunariat social », « PASSEPORT POUR ENTREPRENDRE DANS L’ECONOMIE SOLIDAIRE ET SOCIALE ». Projet unique en France en partenariat avec TV des Entrepreneurs www.passeportpourentreprendre.com

Ma devise : « Agissez comme s’il était impossible d’échouer » de Wiston Churchill

Qu’est qu’une Coopérative d’activités et d’entrepreneur.e.s et/ou d’emplois (CAE) ?

Une CAE rassemble des professionnels de métiers différents, qui souhaitent développer leur propre activité tout en évoluant dans un cadre collectif et en bénéficiant d’un statut de salarié(e).

Il existe plusieurs types de CAE : multi-métiers ou bien spécialisées, rassemblant des savoir-faire ou métiers d’un même secteur d’activité (dans le bâtiment, les services à la personne, la culture, etc).

Elles sont présentes sur tout le territoire, sous la dénomination de Coopérative d’activités et d’emploi ou Coopérative d’activités et d’entrepreneurs (CAE).

Pour en savoir plus, je vous invite à télécharger le plaquette des Coopératives d’activités et d’entrepreneur.e.s : www.les-scop.coop

Quel impact sur la Loi Cadre de l’Economie Solidaire et Sociale ?

Les Coopératives d’activités et d’entrepreneur.e.s sont soit créées sous forme de SCOP – Société Coopérative et Participative ou de SCIC – Société Coopérative d’Intérêt Collectif – Adhérente au réseau national COPEA www.copea.fr ou Coopérer pour entreprendre www.cooperer.coop

Ces structures d’appuis aux développements économiques et locales sont soutenues dans le cadre du projet de loi-cadre sur l’Economie solidaire et sociale présentée par Notre Ministre – Monsieur Benoit HAMON le 24 Juillet dernier au Conseil des Ministres.

Pour en savoir plus, je vous invite à :

  • Voir article le point.fr www.lepoint.fr
  • Télécharger les mesures CLES du Projet de Loi ESS www.economie.gouv.fr
  • Télécharger PROJET DE LOI – ESS 2013 www.economie.gouv.fr

Comment intégrer une CAE ?

Vous intégrez une coopérative CAE avec un contrat CAPE (Contrat d’appui au projet d’entreprise).

Un Contrat d’appui au projet d’entreprise permet à une personne souhaitant créer ou reprendre une entreprise de bénéficier de l’accompagnement structure spécialisée dans la création d’activité, qui s’engage à lui fournir une aide particulière et continue (par exemple des moyens matériels, des moyens financiers, etc).

A savoir que le bénéficiaire du Cape (Contrat d’appui au projet d’entreprise) s’engage à suivre un programme de préparation à la création ou à la reprise et à la gestion d’entreprise.

Ce contrat CAPE (Contrat d’appui au projet d’entreprise) est conclu en conformité avec les articles 20 et 21 de la loi n°2003-721 du 1er août 2003 pour l’initiative économique et les décret n°2005-505 du 19 mai 2005, n°2005-966 du 9 aout 2005, n°2008-121 du 7 février 2008 et de la circulaire ACOSS 2008-066.

A travers ce contrat CAPE l’entrepreneur-salarié est associé à la dynamique de groupe et de réseau ainsi qu’au modèle collaboratif et participatif. C’est une façon sécurisée d’entreprendre de manière solidaire et non solitaire !

La démarche pour intégrer une CAE s’effectue en trois phases.

Comment intervenez-vous auprès des entrepreneur(e)s grâce à VAL’Talents ?

VAL’Talents www.val-talents.org est aux services des entrepreneurs, auto entrepreneurs, professions libérales (non réglementées), EURL, EIRL etc

En rejoignant les Equipes de la Coopérative d’activités et d’entrepreneur.e.s VAL’Talents, vous pourrez bénéficier de formations, d’un hébergement, d’un accompagnement sur votre projet et nous rappelons que notre coopérative reconnue d’utilité sociale propose un accueil des porteurs de projets non limités géographiquement (Centre de Formation FOAD).

VAL’Talents est créée sous forme de Société coopérative d’intérêt collectif. C’est la seule CAE SCIC implantée sur l’ensemble du territoire régional Midi Pyrénées (31) et adhérente au réseau COPEA www.copea.fr

Pour plus d’information, consultez l’article France Implantation : www.france-implantation-entreprises.fr et sur www.val-talents.org

Site web : www.val-talents.org – www.copea.fr

Interview porteur de projet de création d’entreprise réalisée par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.