Les formalités douanières, un vrai casse-tête ?

Formalites douanieres

Anne, aide les chefs d’entreprises dans leurs formalités et elle vous donne des conseils !

La logistique douanière n’est pas à négliger surtout quand vous allez à la conquête de l’international ! Anne, directrice d’un cabinet, LOGIDOUANES, aide les chefs d’entreprises dans leurs démarches douanières. Pour Emploi et Nous, elle vous explique son métier et vous donne des conseils :

Présentez-vous

Ancien cadre pendant plus de 15 ans dans les fonctions douanes, logistique et achat des entreprises, j’ai crée mon cabinet LOGIDOUANES de conseil et de formation en mai 2011 dans ces spécialités pas toujours bien connues et représentées. Souvent délaissés, les gains et l’assurance d’être en conformité avec la réglementation sont de véritables atouts pour l’entreprise. On trouve encore trop souvent des personnes en charge de ces fonctions sans formation et c’est aussi contrairement à ce que l’on peut penser souvent le cas des acheteurs.

Comment vous vous êtes lancés dans cette aventure ?

Ma dernière expérience professionnelle m’a permis de faire encore le constat que notamment la fonction douane souvent sous-traitée et dans le cadre d’un contrôle de l’administration peut coûter très cher à l’entreprise. Je voulais que les chefs d’entreprises connaissent les gains et les avantages !

Vous êtes experte dans la logistique douanière, pouvez vous nous expliquer quelles sont les démarches douanières à effectuer quand un chef d’entreprise souhaite exporter ou importer ?

Premièrement et avant tout, même si une entreprise ne fait que des opérations dans l’UE, il y a néanmoins des obligations que beaucoup d’entreprises ignorent : c’est le premier risque ! On ne part pas à l’international sans réelles compétences « administratives », il faut comprendre, se former et créer un réel référent dans l’entreprise.

Face à ces longues étapes, vous proposez aux chefs d’entreprises d’externaliser cette logistique. Comment faites-vous pour les aider et quels sont les avantages ?

Je leur propose surtout d’intégrer la fonction dans l’entreprise pour comprendre le travail, le langage et les prestations des transitaires, des transporteurs,… la douane est souvent vue comme une contrainte mais c’est un réel atout de la maîtriser car il y a de nombreux régimes économiques mis en place par l’administration qui offrent des gains financiers, des gains de temps au passage en frontière,etc. La connaissance également des incoterms est indispensable pour le personnel de l’ADV mais aussi et surtout pour les acheteurs.

Vous développez également des formations, pouvez vous nous en dire plus ?

J’ai construit mon catalogue comme j’aurai voulu le trouver dans les plans de formation que j’avais à valider pour mes équipes quand j’étais manager. Les modules sont très ludiques et très proches de la vie de l’entreprise. Je travaille sur un base technique mais les exercices sont le plus souvent basés sur leurs problématiques réelles.

Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans l’import/export ?

C’est une démarche longue mais surtout très technique : « step by step » sera le maître mot !

Interview réalisée par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.