Démarrer son business en Espagne

De nombreux Français souhaitent implanter leur activité sur le marché espagnol. Et pour cause, le droit du travail y est plus avantageux pour les entrepreneurs, comparé à celui en France. Vous payerez ainsi moins de charges sociales en Espagne. Mais avant de se lancer, il convient de bien étudier les conditions entrepreneuriales sur place. Voici donc quelques points essentiels à connaître pour bien démarrer votre business en Espagne !

L’accompagnement d’un professionnel

La création d’une boîte en Espagne représente une belle opportunité, pour des raisons qu’on évoquera plus bas. Néanmoins, il est vivement conseillé de ne pas se lancer seul dans cette aventure. Vous aurez besoin des conseils d’un pro et de sa connaissance de l’entreprenariat sur le sol espagnol pour développer votre projet dans les normes. Les droits des entreprises en Espagne ne sont effectivement pas les mêmes que dans l’Hexagone. Vous aurez ainsi besoin de l’aide d’un professionnel pour ne pas vous perdre dans les démarches administratives. Il s’agit notamment d’obtenir votre NIE ainsi qu’un numéro de TVA intracommunautaire, ouvrir un compte bancaire espagnol, mais aussi créer votre société devant le notaire et domicilier votre entreprise en Espagne.

En faisant appel à un cabinet spécialisé dans la création d’entreprise en Espagne, vous bénéficierez de conseils, d’assistance et de différents services pour mener à bien votre projet. Des cabinets comme Tas Consultoria vous proposent de créer votre entreprise en seulement 24 heures. Ils s’occupent également des gestions sociale, fiscale et comptable de votre structure. Il vous aide dans l’obtention de votre numéro d’identification fiscal espagnol, le passage chez le notaire, l’ouverture de compte bancaire, le recrutement, ainsi que dans des démarches plus personnelles comme l’installation et l’obtention des certificats de résidents de toute la famille.

Pourquoi créer son entreprise en Espagne ?

Les investisseurs étrangers, et notamment Français, se tournent de plus en plus vers l’Espagne pour la création de leur entreprise. La disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée et bon marché est l’une des raisons qui expliquent cet engouement. D’autant que les charges patronales et salariales sont également plus faibles. Sachez par exemple que les charges fixes mensuelles s’élèvent à 255,86 euros seulement pour le salaire du gérant. L’impôt sur les sociétés est quant à lui à 15%.

créer son entreprise en espagne

En plus d’une fiscalité plus faible qu’en France, des mesures favorables ont été prises pour encourager la création d’entreprises auprès des étrangers. Les coûts des licenciements ont par exemple été réduits. Ils sont passés d’une indemnité de 33 jours par année travaillée, contre 45 jours auparavant, selon le type de contrat et en cas de licenciement abusif. L’indemnité est de 20 jours uniquement, pour les licenciements économiques ou collectifs.

Par ailleurs, il faut savoir que la création d’une société espagnole n’implique pas forcément que vous deviez résider en Espagne toute l’année. Il faudra néanmoins s’assurer que l’entreprise possède un pied à terre sur place. Cet établissement est obligatoire pour obtenir un numéro de TVA intracommunautaire, prouvant à l’administration fiscale que vous proposez des services en Espagne. Une fois votre numéro de TVA intracommunautaire obtenu, vous pourrez facturer vos clients en hors taxe dans toute l’Europe.

Sur le plan personnel, sachez que l’Espagne offre également un cadre de vie agréable et une meilleure qualité de vie. Autant de raisons pour sauter le pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.