Droit Individuel à la Formation

dif

Droit Individuel à la Formation (DIF), c’est quoi ?

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) est un dispositif permettant aux salariés, à leurs initiatives, de pouvoir se former pour gagner en compétences et en connaissances, évoluer dans l’entreprise grâce à des nouvelles qualifications, changer de poste, préparer un examen…

Les salariés acquièrent au fil des ans des crédits d’heures de formation : 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures.

Pour qui le DIF ?

Le DIF s’applique aux salariés en CDI, à temps complet ou à temps partiel, ayant au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise. Les crédits d’heures sont calculés au prorata de la durée de travail.

Les salariés ayant un CDD peuvent également en bénéficier uniquement s’ils ont travaillé au moins 4 mois (consécutifs ou non) en CDD dans les 12 derniers mois. Par contre, le volume d’heures de formation est calculé au prorata.

Cependant cela ne s’applique pas aux contrats de professionnalisation et aux apprentis.

Comment ça marche le DIF ?

Le salarié doit faire sa demande auprès de l’entreprise et l’employeur doit valider le DIF.

Plus de renseignements sur les modalités : travail-emploi-gouv.fr

Pour le choix de la formation, l’entreprises peut proposer des formations prioritaires (établies avec les branches professionnelles ou dans les conventions), mais ce n’est pas une obligation.

La formation se fait, sauf disposition contraire, hors du temps de travail.

Qui finance le DIF ?

Les frais de formation sont à la charge de l’entreprise. Ces frais peuvent être imputés sur la participation au développement de la formation continue.

Dossier réalisé par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.