Bodyguard : études, métier, salaire

métier de bodyguard

Qu’il soit un fonctionnaire de police qui œuvre dans le public ou au sein d’une entreprise de protection, le bodyguard est en charge de la sécurité de différentes personnalités : des affaires, de la politique, des médias, du show-business ou encore du sport. Ces derniers assurent leur protection à domicile et lors de leurs divers déplacements professionnels et privés.

Le rôle d’un bodyguard

Le bodyguard peut travailler seul ou en équipe afin d’assurer son rôle de garde de corps ou d’agent de protection rapprochée d’un VIP. Durant son travail, il doit suivre des procédures précises, être très discret et respecter la loi. Le bodyguard peut aussi tenir le rôle de chauffeur de sécurité. Un agent de sexe féminin peut également être agent de sécurité rapproché si le client le sollicite, par souci de discrétion. Le garde du corps reste un agent opérationnel 24 heures sur 24.

Mis à part ses grandes aptitudes physiques, il peut aussi disposer de certains outils nécessaires à ses interventions. Il peut en effet porter une arme (avec permis), ou avoir des radios pour être en contact permanent avec ses collègues. Selon les cas, il se peut qu’il dispose également d’un triptyque, une sorte de mallette dépliable qui renferme des plaques anti-balles pour assurer davantage de sécurité à son client.

Les qualités et la formation pour devenir bodyguard

Armé d’une première expérience en tant qu’agent de sécurité ou gardien, le bodyguard est souvent discret et sportif. Il est embauché par le secteur privé et travaille pour une société de gardiennage. Pour pouvoir travailler au sein du service de protection des hautes personnalités au Ministère de l’Intérieur par exemple, l’agent doit suivre une formation de 5 ans après l’admission à des tests de sélections rigoureux et posséder des critères de recrutement propres aux exigences de la fonction publique. Il deviendra alors fonctionnaire et policier.

bodyguard

Ce professionnel doit posséder des qualités essentielles telles que :

  • la rigueur, la discipline
  • un sens aigu de l’observation
  • une bonne pratique des arts martiaux
  • de la courtoisie
  • de la politesse
  • mais surtout, du sang-froid.

Et pour exercer librement en tant que bodyguard privé, ce dernier doit obtenir une carte professionnelle auprès de la préfecture de police. Il doit également avoir un CAP d’agent de sécurité, un CQP ou Certificat de qualification professionnelle APS (agent de prévention de sécurité), un certificat A3P agent privé de protection des personnes, de niveau bac.

Mais les diplômes suivants peuvent aussi être utiles : le CAP APS agent de prévention de sécurité, le BP (brevet professionnel, 2 ans après le CAP) agent technique de prévention et de sécurité ou le BP agent technique de sécurité des transports, un Bac Pro sécurité-prévention qui dure 3 ans après la 3e.

Le salaire d’un bodyguard

Pour un bodyguard qui travaille en tant que fonctionnaire dans la police nationale, le salaire dépend du grade ainsi que de la position indiciaire du fonctionnaire selon le moment où il intègre le Service des hautes personnalités (SPHP).

Quant aux gardes rapprochés qui travaillent pour un particulier, la rémunération se base sur le SMIC minimum et les indemnités diverses (danger, etc.). Selon la personnalité à protéger, le métier de bodyguard peut être très bien payé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.