Réforme de la formation professionnelle : vers une digitalisation des services ?

formation en ligne

Avec la réforme sur la formation professionnelle, les organismes de formation doivent s’adapter et permettre aux salariés français de disposer de davantage de souplesse pour exercer leur droit à la formation. Plus rapides, plus flexibles, plus diversifiées, plus personnalisées, les formations continues ou temporaires constituent un énorme avantage pour le salarié et pour l’entreprise. Elles doivent suivre la demande et les évolutions naturelles du marché de l’emploi. Dans ce but, les centres de formation professionnelle ont la possibilité de recourir à des logiciels de gestion des formations, du planning et du personnel formateur, afin de fluidifier leurs processus et s’adapter à de nouveaux enjeux.

Le secteur de la formation professionnelle est en pleine transformation digitale

La transformation digitale est le passage du “physique” au “numérique”. Les contenus pédagogiques, les plannings, la rotation des formateurs, la disponibilité des salles et le remplissage de sessions sont désormais accessibles en version digitale, grâce à un logiciel de gestion de la formation professionnelle ou une plateforme dématérialisée qui concentre toutes ces tâches au même endroit.

Si auparavant, les formations se faisaient en présentiel ou par correspondance avec la gestion des envois et réceptions de gros documents physiques aux nombres de pages interminables, elles sont désormais proposées et diffusées en e-learning. À distance, via une plateforme numérique, la formation passe désormais par les webinars, des MOOCS (Massive Open Online Course), les SPOCs (Small Private Online Course), les COOCs (Corporate Online Open Course), etc. On compte de plus en plus de ces formations à domicile en version numérique.

La réponse massivement positive des salariés aux avantages des formations en ligne génère une affluence et un turnover des sessions qu’il faut gérer. Pour rester compétitifs, ils se forment aux nouvelles technologies, aux nouveaux process et les ressources humaines doivent pouvoir traduire ces nouveaux besoins en plans de formation, en un laps de temps très court.

formation en ligne

Quels avantages tirer de la digitalisation de la formation professionnelle ?

À l’heure actuelle, les centres de formation professionnelle déjà débordés tendent à délaisser quelque peu le passage au numérique de leurs offres. Pourtant, de nombreuses économies sont à la clé : pour le formateur, pour les formés, ainsi que pour l’entreprise qui forme ses employés. Tout se fait à distance, pourvu que le matériel de diffusion soit disponible ainsi que le support informatique de formation !

Le nombre de participants à la formation en ligne n’est plus limité par des contraintes logistiques, telles que la taille de la salle de formation, le nombre de « copies » disponibles, les horaires de disponibilité, les limites humaines du formateur, le planning de chacun, etc. L’implication de la personne formée est plus conséquente, car les cours sont disponibles n’importe quand dans le cas d’une formation en différé, en permanence dans certains cas et dans d’autres, ils sont diffusés en live ou selon un planning de rotation.

On pressent également une plus grande volonté des professionnels d’améliorer leurs compétences grâce à ce système de formation digitalisée “sur mesure”. L’entreprise a donc tout intérêt à recourir à des formations numériques pour tirer profit au maximum des futures performances de ses employés. C’est un investissement à court, moyen et long terme !

Une réforme de la formation qui profite à toutes les parties

De cette manière, l’accès à la formation professionnelle est moins restrictif. Tous les employés peuvent utiliser leur droit à la formation pour ajouter des cordes à leurs arcs, sans contrainte de ressources ni de distance : il n’est plus nécessaire de se rendre sur les lieux de la formation pour en bénéficier !

On peut aussi constater le renouvellement et le perfectionnement du système pédagogique via l’évolution des programmes d’enseignement, une souplesse du processus d’apprentissage ou encore l’adaptation du programme en fonction de l’accessibilité du bénéficiaire.

En appliquant ces réformes, les centres de formation professionnelle peuvent proposer aux formés un parcours qui leur correspond au mieux, en fonction de leurs besoins ou de leurs attentes, en accord avec les besoins du marché de l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.