Poste important s’il en est, le chargé de recrutement exerce au sein du service Ressources Humaines en entreprise, en cabinet de recrutement, dans une collectivité ou dans une agence d’intérim. Il a un rôle fondamental à tenir. C’est sur lui que repose la politique de recrutement de l’entreprise. Ce qui induit pour lui de connaître particulièrement bien la structure dans laquelle il évolue, de cibler et de comprendre ses besoins en ressources humaines et enfin de mener la campagne de recrutement dans son ensemble.

En quoi consiste le métier de chargé de recrutement ?

Suivant son niveau d’expérience, la charge qui lui incombe est plus ou moins d’importance. Mais dans tous les cas, la qualité de son travail est directement en lien avec la qualité produite par l’entité dans laquelle il évolue. C’est un poste clé où le droit à l’erreur n’existe pas. Un mauvais recrutement a nécessairement un impact sur le niveau de rentabilité et de productivité de l’entreprise. À l’extrême, il peut entrainer des difficultés pour l’entreprise dont la pérennité pourrait être mise en cause.

Dans une grande entreprise, il pourra tout aussi bien être en charge du recrutement externe que du recrutement interne suivant les politiques de mobilités mises en place.

Les missions du chargé de recrutement

Suivant son niveau de responsabilité dans l’entreprise, le chargé de recrutement peut n’avoir qu’un rôle opérationnel ou bien un rôle décisionnel en amont sur la politique de recrutement au sein d’un service ou de la globalité de l’entreprise.
Le cadre opérationnel comprend les missions suivantes :

  • Prendre en charge le contenu rédactionnel de l’annonce
  • Recevoir CV et lettres de motivation
  • Les analyser et les classer
  • Opérer une première sélection et convoquer à des entretiens
  • Préparer si nécessaires des tests
  • Recevoir les candidats : mener les entretiens collectifs ou individuels et leur faire passer les tests
  • Analyser les entretiens et les tests
  • Opérer une nouvelle sélection serrée
  • Convoquer les derniers candidats pour des entretiens avec les chefs de service ou la direction ou le client suivant la structure

D’autres missions secondaires peuvent lui être imparties :

  • Représentation au sein de salons de recrutement
  • Intervention dans des colloques ou réunions afin de faire connaître les métiers et les besoins de son entreprise (pôle emploi, lycées, écoles, salons…)
  • Constitution d’une base de données « candidats » avec CVthèque
  • Suivi du recrutement jusqu’à la préembauche
  • Accueil des nouveaux recrutés au sein de l’entreprise

Les qualités nécessaires pour devenir chargé de recrutement

Pour une mission au cœur de laquelle se place l’humain, ce sont les qualités de relations humaines qui vont être primordiales pour faire du chargé de recrutement un professionnel compétent : l’écoute, la psychologie, l’empathie, l’intuitivité, mais aussi la clairvoyance seront donc ses atouts indispensables.
Sa capacité à comprendre un système humain global lui permettra de comprendre les besoins et les nécessités de chacun de ses rouages afin de gérer avec efficacité chaque recrutement.

Afin de mener une procédure administrative lourde et longue, il lui faudra faire preuve d’organisation et de rigueur dans la gestion et le suivi de son travail.

Enfin des compétences en langues peuvent être nécessaires pour mener des entretiens avec des profils étrangers ou pour évaluer la capacité d’un candidat dans la maîtrise d’une ou de plusieurs langues étrangères traditionnellement pratiquées dans l’entreprise.

La formation et les études

Si en théorie la fonction est accessible dès un Bac+2/3 (BUT ou licence professionnelle) en pratique un Bac+5 est plus logiquement attendu. Et même dans ce dernier cas, le poste de chargé de recrutement n’est souvent accessible qu’après une première expérience en tant qu’adjoint des ressources humaines ou adjoint de recrutement.

Le profil type est un candidat diplômé avec une option RH ou Management général ou Gestion d’Entreprise issu de :

  • IEP, Institut d’Études politiques
  • École de Commerce
  • Master

Des compétences complémentaires en droit des entreprises ou en psychologie sont souvent appréciées à un certain niveau de recrutement.

Le salaire

En début de carrière le chargé de recrutement peut espérer un salaire brut mensuel de l’ordre de 2 100 €.

Les perspectives d’évolution

Un chargé de recrutement peut évoluer vers des postes de Responsable de Recrutement ou de Responsable des Ressources humaines. Ces postes à haute responsabilité constituent, dans les grandes entreprises, le haut de l’organigramme. Ils participent à l’élaboration de la politique de demain.

Un bon chargé de recrutement est quelqu’un de très convoité. À ce titre, il n’est pas rare qu’il soit lui-même approché par des chargés de recrutement expert, les chasseurs de têtes, ceux dont l’objectif est de dénicher des talents rares. S’offrent alors des perspectives de carrière particulièrement riches et valorisantes.

C’est d’ailleurs une autre perspective d’évolution pour le chargé de recrutement que de devenir chasseur de têtes. Fort de son expérience, de son carnet d’adresses, de sa connaissance fine des besoins du marché qu’il occupe et de sa CVthèque, il est parfaitement à même d’effectuer ces missions spéciales.

Depuis les années 2010, le secteur informatique est en plein boom ce qui a permis de voir émerger de nouvelles agences de recrutement spécialisées dans les métiers de l’IT et du digital. C’est notamment le cas du cabinet de recrutement IT RECSI qui grâce à ses chasseurs de têtes peut identifier rapidement des profils rares et très recherchés.

Enfin le chargé de recrutement qui évolue en agence d’intérim, pourra avec aisance, fort des connaissances acquises au cours de sa pratique, évoluer vers des postes de commerciaux.

Poser une question