Acteur clé de la gestion des flux de marchandises, le logisticien intervient sur tous les niveaux de la chaîne logistique. Son champ d’action est vaste puisqu’il touche tous les domaines de l’industrie. C’est une mission exigeante qui demande des qualifications pointues et des qualités humaines spécifiques. Les entreprises recrutent perpétuellement des logisticiens compétents. Un métier d’avenir avec des perspectives de carrière prometteuses.

1. En quoi consiste le métier de logisticien ?

Le métier de logisticien consiste à gérer des flux de marchandises dans les secteurs du transport (ex : exploitant transport), de la distribution (ex : grande distribution) et de l’industrie (ex : décolletage). Les responsabilités du logisticien vont de l’approvisionnement en matières premières à la livraison des produits finis.

2. Les missions du logisticien

Le chef d’orchestre de la Supply-chain

En fonction de son expérience et de son niveau de qualification, le logisticien intervient à différents niveaux de la Supply-chain, c’est-à-dire la chaîne logistique. Selon les cas, il peut être appelé responsable logistique, responsable Supply-chain ou encore technicien logistique.

Ses missions peuvent consister à :

  • L’approvisionnement en matières premières
  • La gestion des stocks
  • La réception des produits envoyés par les fournisseurs
  • Le contrôle des produits réceptionnés
  • Le stockage et la manutention des marchandises
  • La préparation des commandes (traitement, planification, transfert et emballage)
  • L’expédition des produits.

Un pivot incontournable du processus logistique

Véritable manager, il doit encadrer les équipes d’opérateurs en charge de la livraison, du transport, du contrôle qualité ainsi que les préparateurs de commande. Le logisticien a un rôle d’interface entre les différents services de l’entreprise (la direction, la production et la commercialisation) et les acteurs externes tels que les fournisseurs, les compagnies de transport et les clients. Par conséquent, il est souvent considéré comme un interlocuteur privilégié.

Une facilité à travailler sous pression

Le logisticien doit supporter la pression car il devra en permanence veiller au respect des délais et des dépenses. Il n’est jamais à l’abri d’imprévus tels que les retards de livraison, la réception de marchandise défectueuse ou encore une grève du personnel. Il s’agira alors de garder le contrôle de la situation pour atteindre ses objectifs en toute circonstance.

Le rôle essentiel de l’outil informatique

L’outil informatique tient une place importante dans la gestion logistique. Grâce à un logiciel de gestion des stocks performant, le logisticien reçoit des informations en temps réel pour contrôler la circulation des marchandises.

3. Les qualités nécessaires pour devenir logisticien

Rigueur et efficacité

Pour accomplir ses missions de manière précise et efficace, un logisticien doit faire preuve d’une grande rigueur. Il doit être organisé et réactif pour piloter les opérations.

Communication et diplomatie

Lorsqu’il rencontre des obstacles, le logisticien doit s’adapter, dialoguer et convaincre les différents maillons de la chaîne logistique. Ses capacités de communication font la différence, que ce soit avec les équipes internes mais également avec les fournisseurs, les sociétés de transport et bien sûr avec les clients. Agissant sur la scène internationale, le logisticien doit fréquemment communiquer avec des interlocuteurs étrangers, la pratique de l’anglais est un vrai avantage.

Leadership et disponibilité

Le logisticien est un moteur pour les équipes présentes dans les entrepôts et les services. Il peut être amené à encadrer plus d’une centaine d’employés simultanément. C’est un métier qui demande de l’investissement personnel. Le logisticien doit faire preuve de disponibilité et d’engagement. En cas de retard de livraison, de problème inattendu et d’urgence, il doit répondre présent. Une grande résistance au stress lui est demandée.

4. Formation et études

Il y a plusieurs voies qui permettent d’exercer le métier de logisticien. L’offre de formation permet de choisir différentes orientations.

Niveau Bac + 2

Le premier échelon consistera à obtenir un niveau Bac +2 en choisissant entre :

  • Le DUT QLIO (Qualité, Logistique Industrielle et Organisation)
  • Le DUT Gestion Logistique et Transport
  • Le BTS Transport.

Ces diplômes permettent d’occuper des postes de techniciens logistiques.

Niveaux Bac + 3 à Bac + 5

Le deuxième échelon consiste à poursuivre des études de niveau Bac + 3 à Bac + 5. Il existe plusieurs licences professionnelles qui approfondissent les connaissances liées à la chaîne logistique en seulement un an. Ensuite, pour prétendre à des postes à responsabilité, il est recommandé de poursuivre les études vers un master professionnel dans le domaine logistique.

Niveaux Bac + 5 et plus

Pour accéder à des postes d’encadrement, un niveau Bac + 5 voire Bac + 6 apparaît indispensable. Les écoles supérieures de logistique, les écoles de commerce et les écoles d’ingénieurs offrent des formations diplômantes en ce sens. Des organismes spécialisés en logistique tels que l’AFT-IFTM et Promotrans offrent de belles opportunités de spécialisation.

5. Salaire

En France, un logisticien peut espérer démarrer sa carrière avec un salaire brut avoisinant les 2500 euros. Par la suite, la moyenne nationale s’élève à environ 4000 euros bruts par mois.

6. Perspectives d’évolution

Les perspectives d’évolution sont très vastes car le logisticien travaille dans tous les domaines de l’industrie. De grands groupes sont à la recherche de logisticien·ne, SAMSE Recrute en permanence, offrant des évolutions de carrière très intéressantes à celles et ceux qui sont spécialisés dans les domaines de la logistique et du transport.

Poser une question