Un bon commercial doit avoir les clés pour progresser, pour développer ses compétences commerciales aux services de son entreprise. Ainsi, il pourra obtenir des résultats rapides. C’est un professionnel dont les activités sont basées sur la vente. Focus sur le métier de commercial et de ses différentes particularités : études, diplômes, salaire, formation.

En quoi consiste le métier de commercial ?

Le métier de commercial consiste à la gérer un portefeuille de clientsou de clients potentiels, sur une zone géographique bien déterminée. L’expert opère les ventes tout en respectant la finalité de l’entreprise, qui est basée sur sa politique commerciale.

Ce métier consiste à développer les ventes d’un établissement. Le commercial est en étroite collaboration avec sa clientèle grâce à l’approche du marketing. Il prospecte des clients potentiels dans une région donnée dans le but de les emmener à acheter les produits de l’entreprise. De plus, il optimise son portefeuille de clients en leur proposant un large panel de produits ou services, gagne des marchés et assure le contrôle des contrats. Le commercial est proche de ses clients pour leur proposer des articles ou des prestations qui correspondent à leurs attentes. Il a pour objectif de réaliser du chiffre d’affaires. C’est dans cette optique qu’il exploite diverses techniques de vente.

Les missions du commercial

Un commercial a pour mission d’accroître les ventes d’une entreprise, tout en utilisant des techniques marketing. Il a pour rôle de proposer des produits appropriés aux besoins de sa clientèle. Il prend souvent rendez-vous avec les clients de la société, évalue leurs difficultés et leurs aspirations en matière de services, produits, prix. Il doit aussi présenter ses produits à de nouveaux prospects. Ici la maîtrise du produit est primordiale, pour mieux le décrire et le vendre.

Le commercial peut travailler conjointement pour plusieurs établissements. Il a la charge d’établir une bonne communication avec sa clientèle. Afin de réussir tout cela, il doit être très polyvalent. En effet, ce métier exige un grand dynamisme et une disponibilité constante. En prenant contact avec sa clientèle, un bon commercial cherchera à connaître les réelles attentes des clients, proposer des produits et services, présenter tous les avantages qui en découleront, exposer les modalités d’achat, et faire approuver un bon de commande à la signature.

Les qualités nécessaires pour devenir commercial

Pour faire évoluer sa carrière, un commercial doit être dynamique, dévoué et efficace dans son domaine. Hormis ses qualités, un bon professionnel doit avoir le goût du contact. Il doit avoir de la mobilité pour vendre et atteindre ses objectifs fixés. Il doit être rigoureux et patient. Il doit avoir le sens de la négociation commerciale et de la persuasion. Autant de qualités font de lui un expert ultra-polyvalent.

Il doit avoir un sens de l’écoute aiguë, pour comprendre les besoins de ses clients et rapidement satisfaire leurs aspirations. Le commercial est un as du commerce de la vente. Il doit savoir démarcher, convaincre, négocier et vendre. C’est un métier pour ceux qui aiment les challenges. Il s’arme de patience pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés.

Formation et étude

Pour devenir un commercial, il faut avoir au minimum, le niveau Bac, Bac+2 ou Bac+3. Avoir suivi une formation dans le domaine serait idéal, pour exceller dans le domaine. La majorité des recrutements s’effectue au niveau bac+2 dans une spécialité donnée :

  • négociation et digitalisation de la GRC,
  • commerce international,
  • DUT en technique de commercialisation,
  • BTS en management commercial et opérationnel.

Par ailleurs, certains recruteurs préfèrent les diplômés d’écoles de commerce ou les titulaires d’une licence professionnelle en commerce et vente. Néanmoins, un Bac+5 dans une école d’ingénieurs, spécialité ingénieur d’affaires est une formation qui vous permettra de devenir commercial. En outre, pour accéder à ce poste, il faut être titulaire d’un diplôme des académies commerciales internationales ou encore d’une école consulaire sous la responsabilité des chambres de commerce et d’industrie.

Salaire

Le salaire d’un commercial dépend du standing de l’entreprise, et notamment de ses performances. De plus, il perçoit un revenu fixe auquel s’additionnent les primes de production et des commissions. Son salaire fixe/mois sans les primes avoisine 1600 euros par mois. Un commercial qui évolue à son propre compte peut vivre aisément. Cette situation dépend du volume du portefeuille client qu’il aura pu se créer.

Depuis 2019, en France, le salaire minimum annuel d’un commercial est de 49 700 euros brut. Les commissions font parties intégrantes du salaire d’un pro de la vente. Il faut ensuite relever la distinction entre la partie fixe et la partie variable. Pour les jeunes débutants et pour les expérimentés, les salaires moyens font approximativement 34 600 euros et 65 300 euros/an.

Embauche et perspectives d’évolutions

En se basant sur ses performances, le commercial peut accéder à un grade de cadre, en devenant directeur commercial après plusieurs années d’apprentissage et de management de groupes. Il peut obtenir le statut de responsable d’une zone géographique et/ou d’un ensemble de produits. Le métier de commercial recrute et propose de bonnes alternatives d’emploi commercial. Il est possible de consulter un jobboard dédié pour le poste de commercial. Avec une certaine expérience, ce spécialiste dans l’art de la vente peut devenir animateur d’équipe ou responsable régional.

En définitive, au cours des premières années d’exercices, le salaire du commercial reste compris entre 1’500 euros et 2’400 euros nets/mois. Ce métier demande un don de soi et de la persévérance.

Poser une question