Le paysagiste est le professionnel qui s’occupe de l’aménagement des espaces verts. Il en est l’architecte. Le but de son travail est de mettre en valeur l’environnement de l’espace en question. Contrairement à un jardinier, le paysagiste travaille en fonction d’un cahier de charge précis. Explications dans cet article.

En quoi consiste le métier de paysagiste ?

Le paysagiste n’est pas un jardinier, c’est un fait. Le paysagiste peut connaître les différentes plantes et autres végétaux et il peut également maîtriser les techniques de jardinage, mais il n’est pas celui qui s’occupe des jardins. Le rôle de ce professionnel est avant tout d’aménager les espaces verts, et ce, en fonction d’un cahier de charges défini à l’avance. Quand il ne se charge pas lui-même des travaux d’aménagement, il peut intervenir comme conseiller et il peut enseigner ou se lancer dans la recherche.

Ayant le sens de l’esthétisme, le paysagiste réfléchit aux solutions d’aménagement possibles pour un espace donné, il détermine les matériaux à utiliser. Les transformations qu’il opère sont fonction du site qu’il doit aménager. Pour ce faire, il prend en question plusieurs paramètres : nature du site, climat, finalité du site…

Pour effectuer son travail, le paysagiste a souvent recours à des logiciels de DAO. Il peut également se servir de dessins, d’esquisses et de croquis. Il se charge ensuite de l’élaboration des documents techniques et administratifs destinés à la mise en œuvre de son projet d’aménagement. Le travail d’un architecte paysagiste nécessite souvent une collaboration avec d’autres professionnels comme des urbanistes, des architectes, des jardiniers ou encore des spécialistes de la flore et des végétaux.

Crédit Photo: Ron Lach via Pexels

Les missions du paysagiste

Le travail de paysagiste combine deux métiers : celui de la décoration et de l’architecture des espaces verts. En tant que telle, la première mission du paysagiste est d’assurer la beauté des espaces verts qu’on lui confie que ce soit en ville ou à la campagne. Il a donc la capacité de mettre en valeur un paysage qu’on lui confie grâce à son imagination et sa créativité. Il peut, soit créer un nouveau paysage soir rénover un espace déjà existant.

Professionnel de l’environnement, le paysagiste peut être consulté en tant que conseiller dans les projets de construction d’autoroute ou autres projets d’urbanisation.

Le travail d’un paysagiste inclut plusieurs fonctions dont, la conception des plans d’aménagement, l’analyse paysagère et le diagnostic d’un site à aménager, l’organisation des travaux à effectuer sur le site, l’entretien des espaces aménagés et l’élaboration des documents techniques et administratifs pour le bon déroulement du projet.

Les qualités requises pour devenir paysagiste

Un paysagiste doit avoir des compétences techniques et des qualités relationnelles pour réussir dans son métier. Ainsi, il doit avoir une bonne connaissance du monde végétal, monde dans lequel il évolue. Des connaissances dans d’autres domaines comme l’architecture, la mécanique, le génie civil et même la plomberie sont également nécessaires pour maîtriser ce métier. Pour monter un bon projet, il doit avoir des connaissances administratives et juridiques solides. Travaillant avec de nombreux clients et professionnels d’autres métiers, le paysagiste doit avoir un bon sens relationnel. De plus, véritable chef de projet, il doit pouvoir travailler en équipe et en diriger une.

Par ailleurs, le paysagiste doit être une personne créative pour imaginer le paysage qu’il doit créer. Artiste, il doit avoir un sens esthétique, de la minutie et être soigné dans son métier. Enfin, le métier de paysagiste nécessite une bonne condition physique dans la mesure où une partie du travail se fait à l’extérieur et sous divers climat.

Formation et études

Pour exercer le métier de paysagiste, un niveau bac minimum est requis. Un bac Pro AP ou aménagements paysagers ainsi qu’un bac CS ou constructions paysagères est dans ce cas nécessaire.

Pour devenir conducteur de travaux paysagers, chef jardinier ou chef de chantier espaces verts, il faut un niveau bac +2 ou bac +3. Pour un bac +2, un BTSA en aménagements paysagers est nécessaire. Pour un bac +3, une licence professionnelle en aménagements paysagers avec différents parcours comme l’infographie paysagère, la gestion des espaces végétaux urbains ainsi que le projet paysager est envisageable. Toujours au niveau bac +3, vous pouvez opter pour un Bachelor d’assistant-paysagiste ou une licence professionnelle en gestion des organisations agricoles et agroalimentaires avec parcours management des entreprises d’horticulture et du paysage. Un Certificat de spécialisation comme collaborateur du concepteur paysagiste est également disponible.

Enfin, un niveau Bac +5 permet d’obtenir un diplôme d’ingénieur du paysage ou de concepteur de paysage. À ce niveau, vous pouvez obtenir un DEP ou Diplôme d’État de Paysagiste, un Master européen de Paysagiste-jardinier ou encore un Diplôme d’ingénieur en paysage.

Salaire

Un professionnel qui débute dans le métier de paysagiste gagne entre 1 500 à 2 500€ par mois. S’il travaille en libéral, son revenu peut varier de 2 000 à 4 500€ par mois.

Perspective d’évolutions

Un jeune paysagiste qui débute peut travailler dans une entreprise privée ou pour le compte d’un paysagiste indépendant en tant que technicien paysagiste.

Après des années d’expérience et des formations complémentaires, il peut devenir architecte paysagiste ou ingénieur paysagiste. Il peut également monter son propre cabinet d’architecture paysagère et devenir ainsi chef d’entreprise.

Poser une question