Chaudronnier plus d’offres que de candidats

chaudronnier

Métier chaudronnier : plus d’offres d’emploi que de candidats !

Le métier de chaudronnier ne consiste pas à faire des chaudrons ! C’est un métier en tension dont beaucoup d’entreprises peinent à trouver des candidats notamment parce que cette profession est peu connue mais surtout, elle souffre d’un déficit d’image.

Emploi et Nous vous présente ce métier et les formations possibles.

Chaudronnier, c’est quoi ?

Selon Pôle Emploi : La chaudronnerie est une branche industrielle qui couvre un ensemble d’activités destinés aux secteurs des industries de l’alimentaire, de la chimie, de l’énergie (pétrole, gaz, nucléaire), de l’aéronautique et de l’espace, de la charpente (bâtiments, ouvrages d’art, ponts, structures métalliques terrestres et marines), de la manutention des gaz et des liquides (canalisations terrestres et marines) et de leurs stockages (cuves et réservoirs de stockages aériens, semi enterrés ou enterrés), de la navale, de l’automobile, de la menuiserie et du mobilier métalliques.

Elle regroupe de nombreux autres métiers plus spécialisés comme, par exemple, les métiers de tuyauteur, soudeur…

Avec prés de 4700 intentions d’embauche des entreprises pour l’année 2012 (source Enquête BMO 2012), la chaudronnerie est un secteur en pleine expansion, avec de nombreux débouchés.

Source : www.pole-emploi.fr

Le métier de chaudronnier

Être chaudronnier consiste à travailler sur plusieurs matériaux (comme le cuivre, l’acier, l’aluminium…) et à les transformer afin de concevoir des pièces pour les assembler et de réaliser des structures à partir de plans. Très souvent il travaille avec ses mains comme un artisan.

A partir de plans, il découpe des pièces et il doit aboutir à la conception de projets. Il a des compétences sur des machines lourdes, sur des logiciels informatiques afin de modéliser les pièces, sur la sécurité et sur le contrôle qualité.

Le métier de chaudronnier s’exerce dans différents secteurs d’activité : automobile, aéronautique, la construction navale…

Le chaudronnier peut être un technicien et même un cadre.

En fonction de son diplôme, il peut commencer au SMIC comme à 1 400 € Net / mois en tant que technicien débutant.

Le métier de chaudronnier en vidéo grâce à l’AFPA :

Devenir chaudronnier, comment ça marche ?

Pour exercer le métier de chaudronnier, il existe plusieurs diplômes qui pourront vous mener vers des responsabilités différentes :

  • Le CAP réalisation en chaudronnerie industrielle (niveau CAP)
  • Le Bac professionnel en chaudronnerie professionnelle (niveau Bac)
  • Le BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle (niveau Bac +2)

Renseignez-vous auprès d’organismes pour trouver la formation la plus proche de chez vous : www.education.gouv.fr

Vous pouvez également vous reconvertir en chaudronnier. Grâce à une formation professionnelle ou une validation des acquis de l’expérience (VAE), vous pouvez obtenir une certification professionnelle afin d’exercer ce métier.

Il existe plusieurs certifications en fonction du secteur d’activité.

Pus d’information sur les formations professionnelles possibles : www.afpa.fr

Dossier emploi chaudronnier réalisé par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.