Le 5 juillet 2021, une convention a été signée entre l’État français et l’Agefiph (l’Association de gestion du Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées). Cette convention pose un certain nombre d’objectifs à accomplir durant la période entre 2021 et 2024 dans le but de favoriser l’accès à l’emploi pour les personnes en situation de handicap. Elle fait partie de la politique initiée par le gouvernement.

Contexte

Avant le début de la crise sanitaire, le taux d’emploi des entreprises privées est inférieur à 4 % alors que la loi prévoyait un taux de 6 %. La crise de la Covid-19 n’a pas arrangé les choses même si les effets ne sont pas encore mesurables.

Il y a une réelle conscience de la part des autorités que l’emploi reste un élément indispensable pour l’autonomie des individus. C’est pour cette raison qu’il faut encourager son développement.

Les orientations prises par cette convention

À l’issue de cette convention, 4 grandes orientations prioritaires ont été signées :

  • Améliorer l’accompagnement des entreprises pour l’embauche de personnes handicapées.
  • Développer l’alternance et la formation des personnes handicapées pour une amélioration de leurs compétences.
  • Développer l’offre de compensation pour sécuriser le parcours professionnel des personnes handicapées.
  • Mettre des partenariats pour une offre partagée et concertée pour accompagner l’inclusion professionnelle.

Les principes de cette convention

Cette convention entre l’État français et l’Agefiph a également développé trois principes qui fondent leurs actions.

Le renforcement de la synergie et de la complémentarité entre l’État et l’association Agefiph dans une coopération remise en place avec le respect du paritarisme, ainsi qu’une action de l’Agefiph venant en soutient de l’action de la politique de l’État français concernant sa politique pour les travailleurs en situation de handicaps.

L’homogénéité de l’offre de service délivrée sur le territoire national dans un souci d’égalité entre toutes les personnes en situation de handicap et toutes les entreprises en France.

Un suivi et une conduite de la performance et du respect des objectifs mis en place par la convention de l’Agefiph, ainsi que par la feuille de route annexée. Le but étant une amélioration du service.

Point de vue des intervenants à la convention

Parmi les intervenants, il y a notamment la ministre du Travail Élisabeth Borne qui met en avant la mobilisation du gouvernement pour l’insertion et le maintien de l’emploi pour les personnes handicapées. Elle évoque des mesures concrètes comme des primes à l’embauche et à l’apprentissage pour les entreprises. La convention avec l’Agefiph permettra de mieux inciter les entreprises à l’embauche de personnes en situation de handicap par un accompagnement des employeurs.

Brigitte Klinkert, ministre chargée de l’insertion est enthousiaste sur le projet. Car l’apprentissage des personnes en situation de handicap permettra de les rendre plus compétents pour les métiers qu’ils visent. Cela devrait augmenter le nombre d’embauches des handicapés que ce soit dans les entreprises classiques ou les entreprises adaptées.

Pour Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, cette convention va renforcer la collaboration entre le gouvernement et l’association Agefih, qui pourront évaluer les résultats de leur politique. Parmi les objectifs les plus importants, il y a notamment l’accompagnement des PME par des mesures incitatives et non pas obligatoires pour qu’elles puissent accueillir des travailleurs en situation de handicap. Il y a d’ailleurs un plan pour l’année 2021/2022 avec 1500 plans d’actions d’entreprises.

Enfin, là présidente de l’association Agefiph, Malica Bouchehoua met en avant l’ambition de l’association d’être un leader dans l’emploi des personnes en situation de handicap et d’accompagner employé et employeur dans une démarche de reconnaissance mutuelle. Cette convention est une étape importante pour mener une politique de l’emploi cohérente et harmonisée sur tout le territoire français en répondant aux besoins des entreprises pour les aider à accueillir des personnes en situation de handicap.

Poser une question