Prolongation de la prime à l’embauche pour un collaborateur en situation de handicap

Le gouvernement avait mis en place, dans le cadre du plan « France Relance », un dispositif visant à inciter les entreprises à recruter des personnes en situation de handicap. Le 28 mai 2021, ce même gouvernement annonce que ce dispositif est prolongé jusqu’au 31 décembre 2021 afin de permettre aux personnes en situation de handicap de s’insérer dans la vie active, en période de reprise des activités économiques.

Les principaux objectifs de la prime à l’embauche pour un collaborateur en situation de handicap

En prolongeant ce dispositif en pleine reprise économique, le gouvernement veut mettre l’accent sur une société plus inclusive en favorisant l’accès au marché du travail. Cette aide exceptionnelle pouvant aller jusqu’au versement de 4000 euros de prime aux entreprises ou associations qui embauchent une personne handicapée en CDD (3 mois minimum) ou en CDI est accessible aux personnes de tous âges, à condition que cette dernière ne gagne pas plus que l’équivalent de 2 SMIC.

Cette prime vise à réinsérer les personnes dont le handicap peut rendre difficile l’accès au marché de l’emploi et donner ainsi la chance à tout un chacun de pouvoir faire carrière dans les meilleures conditions. Ce dispositif complète d’autres mesures mises en place comme l’accès aux formations des personnes handicapées (renforcement de l’accessibilité des centres de formation, majoration du compte personnel de formation), l’augmentation de la durée des contrats d’apprentissage (jusqu’à 4 ans) et la possibilité pour la personne en situation de handicap d’avoir un référent dans chaque centre de formation.

Autres mesures prises en compte pour favoriser l’accès au marché de l’emploi, le processus de rapprochement de Pôle emploi et de Cap Emploi et la mise en place d’un suivi de la personne en situation de handicap et de l’employeur permettre de rendre plus clair les différentes possibilités pour insérer cette partie de la population pénalisée autrefois.

Enfin, au niveau départemental, les plateformes de réinsertion et d’emploi permettent de mettre en place un accompagnement sur mesure pour les personnes handicapées avec un coaching adéquat et un rythme bien pensé.

Les résultats obtenus

L’ensemble de l’économie française a été durement touché par la crise sanitaire avec une destruction d’emplois sans précédent mais aussi une dette qui a explosé et mis les différentes collectivités en grande difficulté. Les personnes en situation de handicap ont aussi été durement touchées et c’est dans cette optique de relance que le gouvernement a souhaité maintenir cette mesure, ce qui a permis de réinsérer dans le monde du travail plus de 11’000 personnes en situation de handicap grâce à cette prime exceptionnelle.

Autre fait marquant qui montre que cette mesure permet de réinsérer ces personnes dans la durée, plus des deux tiers des embauches bénéficiant de cette mesure l’ont été en CDI. Autre fait marquant, plus de 80% des embauches ont eu lieu dans des TPE ou des PME, ce qui prouve l’intérêt de ce dispositif pour les entreprises de petite taille et qui espèrent pouvoir bénéficier de cette reprise économique.

Au niveau des tranches d’âge, la majorité des personnes en situation de handicap recrutées grâce à cette mesure avaient entre 25 et 49 ans, mais fait notable, plus du quart étaient des seniors (plus de 50 ans).

Poser une question