Portrait d’un demandeur d’emploi handicapé

Portrait travailleur handicape

Stéphane, travailleur handicapé, nous partage sa recherche d’emploi.

Beaucoup d’organismes aident les personnes en situation de handicap dans leurs insertions professionnelles mais aussi les entreprises dans le recrutement de travailleurs handicapés. Pour Emploi et nous, Stéphane, nous explique son plan d’action pour trouver un emploi :

Présentez-vous

Stéphane, 36 ans, non-voyant de naissance. J’ai travaillé de 1997 à 2010 dans une association aidant les personnes déficientes visuelles. J’y ai exercé la fonction de correcteur/relecteur pour les livres en braille devant être mis en rayon à la bibliothèque de l’association. Suite à une restructuration début 2010, j’ai quitté mon poste et ai fait une formation d’auxiliaire administratif jusqu’en mars 2012. Je suis depuis lors à la recherche d’un emploi en lien avec cette formation, tout en restant attentif aux éventuelles possibilités de reprendre un travail de correcteur.

Vous êtes actuellement en recherche active d’emploi. Comment établissez-vous votre plan d’action pour rechercher un travail ?

Je suis abonné à différentes alertes offres d’emploi par mail. Je postule à celles qui me semblent les plus appropriées pour moi. J’envoie une lettre de motivation et un CV dans lequel mon handicap est mentionné, après avoir parfois préalablement téléphoné à l’entreprise afin de prendre la température quant à leur motivation d’engager une personne avec un handicap. Il m’arrive également de temps en temps d’envoyer des candidatures spontanées. Je suis aussi suivi par le job coach de la Ligue braille (www.braille.be/fr).

Comment êtes-vous accompagné par cet organisme dans votre recherche d’emploi ?

Le job coach m’épaule dans certaines démarches, m’aide à lire les offres d’emploi sur des sites parfois moins accessibles pour les personnes déficientes visuelles, accompagne à l’occasion dans des salons de l’emploi et m’aide pour des inscriptions en ligne sur des réseaux professionnels.

Que diriez-vous aux chefs d’entreprises et aux recruteurs qui n’ont pas encore franchis le pas pour embaucher des personnes handicapées ?

Je dirais qu’une personne handicapée a autant de compétences qu’une personne valide, peut parfois même apporter un plus par rapport aux valides dans certaines tâches, et est capable d’être aussi rentable que n’importe qui si elle dispose d’un poste de travail adapté à ses besoins. Pour ce faire, des associations spécialisées peuvent aider les employeurs en matière d’adaptation du poste, et la demande de matériel peut être faite auprès d’organismes publics travaillant en faveur des personnes handicapées.

Interview réalisée par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.