Chefs d’entreprises, entrepreneurs : Montrez votre différence !

communication entreprise

Aurélie, professionnelle, vous donne des conseils pour établir votre stratégie de communication!

Le constat est clair: pour exister sur le marché, il faut communiquer !“. La communication et l’identité visuelle n’est pas à négliger pour une entreprise, c’est ce que vous permettra d’exister et vous mènera vers à la réussite ! Pour Emploi et Nous, Aurélie, une professionnelle de la communication, vous donne des conseils :

Présentez-vous

Aurélie, 28 ans, férue de lecture et d’art plastique depuis toujours, j’ai choisi d’en faire mon métier. J’ai étudié tour à tour la publicité, le journalisme, la communication et la gestion jusqu’au niveau master. J’ai complété cela par un diplôme de designer graphiste. J’ai ponctué ma formation par des stages en entreprise et réalisé 2 années en alternance.

La manière dont nous abordons la communication a quelque chose de très culturel. Ce qui fonctionne en France ne marchera peut-être pas dans un autre pays et vice-versa. Aussi, afin d’élargir ma vision du métier et ma manière de concevoir la communication, j’ai travaillé en Allemagne puis en Angleterre comme chargée de communication et graphiste.

De retour en France, je me suis vite aperçue qu’en dehors des remplacements de courte durée, il y avait très peu d’opportunités d’emploi. Après plusieurs mois de réflexion, de remises en question, d’échanges avec les proches, j’ai décidé de créer ma propre agence. SHAÏKOU Communication est née en novembre 2012.

Pourquoi vous vous êtes lancé dans cette aventure ?

Je suis assez aventurière, j’aime relever des défis. Cela faisait un moment que j’envisageais de créer ma propre agence. J’avais envie de gérer les projets dans leur globalité. C’est tellement plus enrichissant. J’ai eu conscience dès le départ que ce serait un parcours compliqué, et qu’il allait falloir faire preuve de ténacité et de motivation.

J’ai bénéficié de l’aide de plusieurs organismes qui ont validé mon idée et m’ont prodigué de précieux conseils. J’ai notamment rencontré des personnes à la chambre de commerce et d’Industrie, suivi des formations avec la chambre des métiers et de l’artisanat. J’ai également été en contact avec une association nantaise qui rassemble des professionnels aguerris (juristes, comptables) qui mettent tout leur savoir-faire au profit des créateurs de façon bénévole. Enfin, le site de l’APCE s’est révélé être une véritable mine d’informations, j’y ai beaucoup eu recours.

La stratégie de communication est importante pour une entreprise surtout quand elle veut se différencier. Pourriez-vous nous donner des conseils pour établir une “bonne” communication ?

Le constat est clair: pour exister sur le marché, il faut communiquer. C’est devenu inéluctable. De plus, avec les moyens de communication qui sont à notre portée aujourd’hui, on se retrouve vite noyé dans la masse si notre stratégie de communication n’est pas adaptée. Pour établir une bonne communication, il est important de bien connaître le produit/ ou service que l’on souhaite promouvoir. Il peut également s’agir d’une volonté d’accroître sa notoriété ou de valoriser l’image de sa société.

Un plan de communication comporte plusieurs étapes de réflexion qui permettront de dresser le squelette de la communication à déployer :

Analyse de l’existant
Analyser la communication actuelle et/ou les actions menées précédemment afin d’en tirer des conclusions utiles pour la suite: les objectifs qui avaient été fixés ont-ils été atteint ? Si oui, de quelle manière ? Si non, pour quelles raisons ?

Définition des points clés :

Quoi

Quel produit, service, action souhaite-t-on mettre en avant ? L’erreur souvent commise est de vouloir communiquer sur tout en même temps. Le message final risque de ne pas être compris ou mal interprété d’où l’importance de bien délimiter son sujet.

Pourquoi

Que souhaite-t-on faire ? Quels sont les objectifs que nous voulons atteindre ? ex.: faire connaître un nouveau produit / service, annoncer l’ouverture d’une nouvelle enseigne, augmenter ses ventes sur un produit spécifique, augmenter le panier moyen, accroître sa notoriété, améliorer son image, conquérir une nouvelle clientèle.

Il est important de savoir pourquoi on s’inscrit dans une démarche de communication et de savoir ce que l’on en attend.

A qui ?

Vers qui allons-nous communiquer ? Quelles cibles souhaitent-t-on toucher au travers de nos actions de communication ? Les jeunes ? Les personnes âgées ? Les femmes ? Les retraités ? Les trentenaires ?

Ce point est également déterminant. Une fois déterminé, cela permettra de savoir le type de discours qu’il est possible d’adopter ou non.

A quel style rédactionnel, à quel type de visuels ma cible sera-t-elle sensible ? En effet, on ne s’adresse pas de la même façon lorsque l’on parle à un adolescent ou une personne retraitée.

NB: lors de la définition de la cible, il se peut que plusieurs cibles se dessinent.

Le coeur de cible (cible principale visée) et la cible secondaire (personnes potentiellement concernées de près ou de loin par le produit ou service). Il ne faut négliger aucune cible. Certains acteurs du marché peuvent tenir le rôle d’influenceur/de prescripteur. Ces derniers ne sont pas forcément les payeurs mais exerceront une influence auprès des clients visés par l’entreprise.

Ex.: Un peintre recommandera un certain type de peinture, une esthéticienne recommandera à sa cliente une certaine marque de crème, les enfants également joueront un rôle auprès des parents

Combien

Quel est le budget alloué à la communication ? Tout dépend bien entendu des moyens dont vous disposez et de la phase dans laquelle vous vous inscrivez. Certaines actions de communication nécessitent de s’inscrire dans la durée de manière à porter leurs fruits (travail sur l’image de marque par exemple). D’autres actions peuvent être plus ponctuelles et limitées dans le temps (offre promotionnelle valable pendant 1 mois). La communication est une dépense souvent boudée par les jeunes entreprises, ou les petites structures. On préfère parfois se débrouiller tout seul et bidouiller quelques supports plutôt que de chercher l’aide de professionnels. Cela se comprend parfaitement néanmoins, si votre communication n’est pas pensée correctement, vous risquez de passer des heures à réaliser des supports qui n’auront que peu d’effet. Vous aurez ainsi consacré ce temps au détriment de votre véritable métier.

Certaines agences vous proposent des solutions adaptées, avec des facilités de paiement par exemple. De même, elles vous conseillent sur les actions à mener et vous indiquent les actions non opportunes. Pour donner un chiffre, les PME consacrent en moyenne 2% de leur chiffre d’affaire à la communication.

Enfin, le budget variera en fonction de la couverture médiatique que vous souhaitez mettre en place: affichage, radio, insertions presse. Couverture du réseau national ou local? Si vous n’avez pas idée du montant à consacrer à votre communication, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel et de faire établir un devis.

Comment

De quelle manière communiquer auprès des cibles définies précédemment. Il s’agit d’opter pour le support de communication le plus enclin à retenir l’attention de vos cibles. Ex: création d’une application smartphone pour la cible des adolescents, pub radio pour la cible des actifs (en voiture le matin et le soir sur le chemin travail-maison), insertion presse dans un journal local pour annoncer l’ouverture d’une nouvelle boulangerie, Pub ISA pour les personnes âgées qui passent du temps à lire les publicités parvenues dans la boîte aux lettres ! Il faudra définir le ton qui sera employé dans la communication (informatif ? Ludique ? Pédagogique ?) ainsi que l’iconographie qui illustrera vos supports.

Quand

Il s’agit désormais de définir à quel moment la communication va avoir lieu en élaborant le planning des actions de communication. Certains produits sont soumis à une saisonnalité, il faut donc trouver le bon moment pour les promouvoir. Par exemple, un constructeur de parasol ne fera pas sa pub en plein hiver, il n’y a pas de besoin, personne n’achèterait. Il visera davantage sur une communication vers début mars, lorsque les gens commencent à sortir leur salon de jardin et que les beaux jours approchent.

S’il s’agit d’une offre promotionnelle, celle-ci pourra se faire à tout moment.

On peut choisir de communiquer sur des créneaux horaires (pub en prime-time, access prime time) à des dates clés dans l’année (saint Valentin, fête des mères, Noël). Tout dépend du produit et des objectifs qui ont été validés précédemment.

Toutes ces étapes sont nécessaires avant de passer la phase de création des supports.

Qu’est-ce une identité visuelle ? Et quels sont les éléments à ne pas négliger afin de faire la différence ?

L’identité visuelle c’est l’ensemble des adaptations graphiques dans lesquelles figurent le logotype de l’entreprise (édition, signalétique, packaging, papeterie, publicité).

Le logo constitue donc le point de départ de cette identité visuelle. Il doit être identifiable et facilement mémorisable. L’identité visuelle peut être plus ou moins enrichie mais elle comportera au minimum le logo. Ce dernier sera la plupart du temps décliné sur la papeterie (lettres, cartes de visite).

Le style graphique de l’identité visuelle d’une entreprise permet de véhiculer les valeurs, les activités, les promesses de l’entreprise.

Comment accompagnez-vous les chefs d’entreprises et les entrepreneurs ?

SHAÏKOU Communication accompagne les entreprises, associations, particuliers, qui souhaitent s’inscrire dans une démarche de communication de manière ponctuelle ou durable. J’accompagne mes clients dans toutes les phases importantes de leur communication. Cela va de la définition de la stratégie jusqu’à l’envoi de supports créés au sein de l’agence. La palette des prestations est assez large: conseil, rédaction d’articles, création de logo, catalogues, plaquettes commerciales.

Je peux également apporter mon soutien sur l’organisation d’événements divers (salons). En fait, chaque demande est différente. Je prends le temps d’échanger avec mes clients afin de bien comprendre leur métier, leurs contraintes, de définir avec eux leurs attentes. Je peux ainsi par la suite leur proposer des outils efficaces et mettre en place des actions appropriés et tout cela, en fonction de leur budget. Je travaille avec des prestataires de qualité (imprimeur, traducteur) qui me permettent de répondre à des demandes très variés et d’offrir des prestation de qualité à mes clients.

J’aime l’idée de pouvoir apporter ma compétence au service d’entreprises diverses. J’ai le sentiment de participer un peu à leur réussite. Main dans la main, nous pouvons réaliser de belles choses, satisfaisantes pour tous. Contact : shaikou-communication.fr

Interview réalisée par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.