On ne le dit jamais assez : le salaire le plus important, c’est le salaire d’embauche car une fois ce salaire obtenu, il est très difficile d’aspirer à obtenir une augmentation substantielle. Sauf promotion ou changement hypothétique de poste, l’augmentation annuelle oscille en générale entre 1% et 5%, si augmentation il y a.

Faut-il changer d’entreprise pour augmenter votre salaire de manière substantielle ? La réponse est oui, sans hésitation. A moins de jouer sur le chantage à la démission – qui ne fonctionne qu’une fois et donne une mauvaise image de vous sur le marché -, le changement d’entreprise est l’occasion rêvée de revoir ses prétentions à la hausse.

Faire face à la stagnation du salaire dans entreprise courante

Comme indiqué en introduction, il est rare d’obtenir une augmentation substantielle dans une entreprise notamment quand on a de l’ancienneté. Sauf résultats exceptionnels ou reconnaissance suite à un projet rondement mené, vous devrez vous contenter d’une augmentation à minima, à peine plus élevée que l’inflation.

A moins que votre salaire soit déjà surcoté sur le marché ou que vous bénéficiez de primes et d’intéressements supérieurs à ce que l’on trouve dans la moyenne des entreprises similaires, il est temps pour vous, après quelques années de bons et loyaux services, de songer à changer d’employeur pour espérer gagner plus.

Quelle est l’augmentation que l’on peut espérer quand on change d’entreprise ?

Autant le dire tout de suite : si vous changez d’entreprise, c’est soit pour faire face à un mal être et une mauvaise ambiance avec les membres de votre équipe, soit pour négocier une hausse de salaire substantielle. Dans ce dernier cas, il faut tenir compte du risque que vous prenez (perte de votre ancienneté, passage quasi-obligatoire par une période d’essai, changement de contexte et de culture d’entreprise) et des conséquences que cela pourrait avoir sur votre vie familiale.

Lorsque l’on change d’employeur, il faut demander au minimum une augmentation de salaire allant de 20 à 30%, voire plus si votre profil est très recherché sur le marché. Il faut bien entendu que ce salaire soit aligné avec ce que le marché peut offrir, dans le secteur visé, tout en tenant compte de votre expérience et de la plus-value que vous pouvez apporter dans votre nouvelle entreprise.

Changer d’entreprise, c’est aussi l’occasion de renégocier les avantages annexes au salaire. Vous pouvez demander une forte augmentation au niveau de votre salaire variable si vous avez un poste de vendeur ou des bonus indexés sur les résultats de l’entreprise le cas échéant, ainsi que différents avantages en nature, comme une voiture de fonction, une carte pour le carburant, un smartphone dernier cri, un ordinateur portable, une carte tickets restaurants et une mutuelle d’entreprise totalement prise en charge.

Bien identifier le rapport de force avec le recruteur potentiel

Avant de vous lancer tête baissée en vous fixant un salaire cible dès le début de la négociation, il faut tout d’abord vérifier si vous êtes en situation de force pour obtenir ce que vous désirez. Si vous êtes licencié et que le départ de votre entreprise est imminent, il va de soit que la position est différente et qu’il vaut mieux revoir ses prétentions à la baisse pour éviter de se retrouver sans activité.

Pour profiter d’une position de force, mieux vaut bien se préparer pour répondre aux éventuelles questions. Vous devez vous mettre dans la situation et vous renseigner un maximum sur les activités du recruteur, notamment sur les services ou produits qu’il propose dans le cadre du poste à pourvoir. Le piège serait de partir la fleur au fusil, sûr de ses habitudes et de ses acquis, pour finalement rater l’entretien et louper une occasion de faire un gap salarial important.

Si le premier entretien se passe bien et que vous en êtes au stade des négociations, veillez à vous donner une marge de manœuvre et exigez toujours un salaire de 10 à 15% supérieur à celui que vous vous êtes fixé. C’est une règle élémentaire qui s’applique aussi au commerce et qui vous permettra au mieux de faire un gap encore plus important, au pire de retomber sur la fourchette plancher que vous aviez défini. Si vous êtes un peu perdu entre votre salaire net et le salaire brut annuel que vous devez demander, pensez à utiliser des calculateurs en ligne comme celui de verilor.fr. Une erreur lors de votre négociation salariale pourrait ruiner tous les efforts que vous avez déployer jusqu’à maintenant.

Gagner en responsabilité lors d’un changement d’entreprise et booster sa carrière

Un changement d’entreprise n’est pas seulement l’occasion rêvée d’augmenter son salaire, c’est aussi un bon moyen de trouver de nouvelles opportunités de carrière et de gagner en responsabilité. Là où vous étiez complètement à l’arrêt dans votre entreprise en termes de grade (bien souvent, les postes à responsabilité sont ouverts aux candidatures extérieures, rarement pour une promotion interne), vous pourrez montrer votre potentiel dans votre nouvelle entreprise avec à la clé une nouvelle entrée dans votre CV.

Si l’argent reste le nerf de la guerre, il ne faut pas mettre de côté ses ambitions au niveau des aptitudes à diriger.

Poser une question