École de la 2ème chance

école 2eme chance

Même si vous avez “décroché” du système scolaire parce que vous ne supportiez plus les cours ou à cause d’une mauvaise orientation, rebondir en apprenant et en choisissant un métier est possible.

Plusieurs dispositifs proposent aux jeunes sortis du système scolaire de “reprendre pied” et de rebondir après un échec scolaire et/ou des petits boulots à répétition, précaires et sans autre intérêt que gagner sa vie. Missions locales, dispositifs “Avenir Jeunes”, prestation “POP” (Projet d’Orientation Personnalisé, proposé en mission locale), EPI de (anciennement “Défense 2ème chance”), si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vous informer dans les missions locales, Bureau d’Information Jeunesse, CIDJ etc…
Nous allons nous intéresser plus spécialement à un dispositif européen, existant depuis près de 15 ans et pourtant encore mal connu : les écoles de la 2ème chance.

Quelques précisions sur ce dispositif

C’est Madame Edith CRESSON qui est à l’origine de cette initiative, proposée fin 1995 dans le livre blanc “Enseigner et apprendre : vers une société cognitive”, volet lutte contre l’exclusion. En France, les Écoles de la 2e Chance se développent depuis l’an 2000, à partir de l’expérience menée à Marseille suivie de près par Mulhouse et la Seine St Denis. Depuis 2007, le dispositif est reconnu et les écoles de la 2ème chance habilitées à délivrer une “Attestation de Compétences Acquises” (ACA). Aujourd’hui, il existe 107 sites en France (y compris Outremer) qui ont accueilli plus de 13000 jeunes en 2012, avec en moyenne 57% de réussite (sorties en emploi ou en formation)*, ce qui, compte tenu du contexte économique, est un résultat plus qu’honorable !

Qui peut en bénéficier ?

Tous les jeunes de 18 à 25 ans, sans diplôme ni qualification et sortis du système scolaire depuis plus d’un an. Au-delà de ces critères administratifs, une bonne dose de motivation est nécessaire car le parcours est dense et exigeant ! Indispensable également, savoir lire, écrire et parler le français pour que la pédagogie individualisée soit efficace. Il n’est pas nécessaire de passer par un prescripteur (Pôle Emploi ou Mission Locale), un jeune intéressé peut contacter directement l’école de son département.

Comment y travaille-t-on ?

Chaque école de la 2ème chance a ses spécificités mais les points communs, exigés pour porter ce nom (labellisé) sont :

  • L’individualisation : cela signifie que tous les jeunes répondant aux pré-requis, quelque soit leur niveau scolaire, peuvent bénéficier de la pédagogie de l’école car le programme sera adapté en fonction de leurs acquis. Ils travailleront en petits groupes (10 à 12 personnes) et à leur rythme. Les matières communes à toutes les écoles sont le français, les mathématiques et la bureautique. En fonction des écoles, on peut également y trouver de la philosophie, de l’anglais, du théâtre etc…
  • L’alternance : Le parcours à l’école alterne périodes de formation et périodes en entreprise, en stage, pour découvrir des métiers et choisir celui que l’on souhaite exercer.
  • Le suivi par un formateur-référent : Chaque jeune est accompagné individuellement dans son parcours par un des formateurs, co-garant de sa réussite.

Les “plus” ?

Un jeune qui intègre une école de la 2ème chance devient “stagiaire de la formation professionnelle”. A ce titre, il perçoit une indemnité lui permettant de faire face à ses frais de formation et, en Ile de France, bénéficie des transports gratuits pendant toute la durée de la formation. Il se verra remettre, en fin de parcours, un livret très détaillé reprenant toutes les compétences acquises dans les matières et en entreprise.

* (données réseau e2c France)

Auteur de ce conseil : Marie, www.caminando-online.fr. CAMINANDO ONLINE propose à tous les demandeurs d’emploi un forfait comprenant la préparation des outils, l’invitation à un forum privé et le suivi de la candidature.

Dossier école de de la deuxième chance diffusé par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.