Dans le mot « arboriculteur » il y a « arbre ». Un arboriculteur est ainsi un spécialiste de la culture, du soin et de l’entretien des arbres, que ce soit des arbres forestiers, des arbres d’ornement ou des arbres fruitiers. Il maîtrise ainsi diverses techniques concernant la manière de planter, d’entretenir et de faire produire les arbres.  

En quoi consiste le métier d’arboriculteur ?

La plantation ainsi que l’entretien des arbres, quelle qu’en soit l’espèce peuvent être confiées à un arboriculteur ou une arboricultrice. En bref, ce professionnel s’assure du développement et de l’épanouissement des arbres.

Les missions de l’arboriculteur ?

En tant qu’agriculteur ayant une spécialisation dans les productions horticoles, l’arboriculteur connait bien le monde végétal ainsi que les différentes espèces qui le composent.

Ce professionnel assure plusieurs rôles. Il doit, entre autres, nourrir les arbres en leur fournissant de l’eau et de l’engrais, nécessaires à leur développement. Il doit également s’assurer de la santé des arbres en les protégeant des éventuelles maladies et des insectes. Il peut dans ce cas utiliser des insecticides ou des produits biologiques.

Entretenir les arbres fait également partie des attributions d’un arboriculteur. Il doit ainsi tailler les arbres quand il le faut pour s’assurer qu’ils se développent bien et harmonieusement. S’il s’occupe d’arbres fruitiers, il doit les tailler pour les protéger et pour s’assurer qu’ils portent des fruits. Une fois les fruits murs, l’arboriculteur est également celui qui s’occupe de la cueillette. Cette tâche consiste à bien manipuler les fruits pour ne pas les abîmer ainsi qu’à les trier selon divers critères (qualité, calibrage et forme). Bref, il s’occupe de l’entretien du verger.

Les qualités nécessaires pour devenir arboriculteur 

Un bon arboriculteur doit être très observateur pour détecter rapidement les insectes nuisibles sur les tiges, les feuilles et les fruits ou encore déterminer au simple coup d’œil les éventuelles maladies. Puisqu’il doit s’occuper de plusieurs variétés et types d’arbres, il doit avoir une bonne faculté d’adaptation. Après tout, non seulement il doit s’occuper des arbres, mais également travailler selon les saisons et la météo. L’autonomie est également une qualité que doit avoir un arboriculteur. Il doit pouvoir prendre les décisions de lui-même en ce qui concerne le soin et l’entretien à apporter à un arbre. Mais, il ne doit pas pour autant négliger le travail d’équipe. Un bon arboriculteur doit pouvoir manier plusieurs outils comme le sécateur ou encore l’échenilloir. Parfois, il doit conduire des machines agricoles. Enfin, le travail d’arboriculture nécessite de bonnes conditions physiques puisque c’est un travail nécessitant beaucoup d’effort. Un arboriculteur peut se tenir debout pendant des heures, il doit parfois s’accroupir ou encore adopter des positions inconfortables et fatigantes.

Formations et études

Il existe plusieurs formations pour devenir arboriculteur. Vous pouvez opter pour un CAP agricole ou un Brevet Professionnel Agricole ou BPA avec une spécialité arboriculture fruitière. Il est également possible de faire un Bac pro avec spécialité productions horticoles ou encore un Bac pro en conduite et gestion de l’entreprise vitivinicole. Au-delà du Bac, vous pouvez entreprendre des études de deux ans pour obtenir un BTSA en production horticole ou un BTSA en agronomie, spécialité productions végétales. Pour les licences, vous pouvez suivre des études pour une licence pro productions végétales ou une licence pro gestion des organisations agricoles et agroalimentaires. Vous pouvez obtenir ces diplômes dans une formation professionnelle ou une formation en alternance.

Salaire

Un ouvrier arboriculteur commence au S.M.I.C.

Perspectives d’évolution

Après de longues expériences, un arboriculteur peut diriger une équipe ou encore devenir chef de culture. Il peut également se spécialiser dans la culture de certaines espèces d’arbres et devenir, par exemple, un spécialiste de la sylviculture ou culture d’arbres forestiers.

Poser une question