Liste de questions à se poser avant de créer son entreprise

Questions

Beaucoup d’entreprises meurent durant les 5 premières années. La création d’entreprise est un parcours risqué, mais cela peut être une belle aventure si elle est bien maîtrisée et si vous savez vous entourer. Emploi et Nous vous liste une série de questions afin de bien préparer son projet et le mener à la réussite.

Toutes les questions qui vont suivre, vous permettront de réaliser votre business plan afin de mieux établir votre projet mais aussi pour mieux comprendre votre cible et pour convaincre des investisseurs ou des organismes bancaires de vous suivre. Il n’y a pas de recettes miracles dans le parcours de la création, seulement de la patience et beaucoup de travail !

Les motivations personnelles et les compétences

La création ou la reprise d’entreprise est avant tout une belle histoire, une aventure humaine enrichissante, une question de volonté et un besoin d’indépendance.

Devenir chef d’entreprise s’apprend surtout quand vous devez gérer une entreprise au quotidien, prendre des décisions importantes et manager du personnel. C’est pour cela, et afin de bien mener votre projet à la réussite, faites premièrement le diagnostic sur vos motivations et vos compétences :

  • Pourquoi je souhaite être indépendant ?
  • Suis-je prêt à m’engager dans une longue aventure ?
  • Suis-je prêt à faire face à des obstacles et à des situations difficiles ?
  • Comment puis-je m’entourer ?
  • Mon entourage (amis, famille) me supportera-t-il et sera-t-il prêt à m’aider ?
  • Ai-je assez d’économies pour faire face aux premiers mois sans ressources ?
  • Comment je me vois durant les débuts d’activité, et au bout de la première année ?
  • Aurais-je du temps à consacrer à mon projet ? Comment je vais m’organiser entre mon travail et mon projet ?
  • Comment mes compétences, mes connaissances et mes expériences m’aideront dans mon projet ?
  • Ai-je les qualifications nécessaires par rapport à l’activité que j’envisage ? Ai-je le diplôme exigé dans le cadre d’une activité réglementée ?
  • Serai-je capable de vendre mon projet et le faire partager ?
  • Dans le cas où mon projet ne fonctionnerait pas, quel sera mon plan B ?

Réfléchissez bien à vos motivations et ce que vous pourrez améliorer par rapport à vos compétences. Prenez le temps nécessaire car rien ne sert de courir et n’oubliez pas qu’il existe de nombreux dispositifs et formations pour les entrepreneurs et de nombreux organismes qui oeuvrent pour vous aider et vous accompagner dans vos projets.

Le projet

  • De l’idée au projet : c’est l’étape la plus longue et surtout la plus importante, il est donc bien nécessaire de prendre son temps et construire votre idée avec des fondations solides afin qu’elle devienne un véritable projet d’entreprise.
  • Définir son idée : vous avez l’idée? maintenant transformez la en projet ! Pour cela, prenez le temps pour faire le diagnostic des caractéristiques du service et/ou produit que souhaitez vendre : pour qui? pour quels besoins? pour quels usages? Quels sont les avantages? Quels sont les bénéfices pour le consommateur ? Quels sont les points forts et les points faibles de ce que je propose ? Y aura-t-il des services / produits annexes ? …
  • L’étude de marché : Maintenant que votre idée prend forme, il faut vérifier si elle a sa place dans un marché, si elle sera comprise par votre cible, si elle sera rémunérateur et donc si elle a toutes les chances pour réussir ! Pour cela, n’hésitez pas à faire une veille documentaire sur le marché dans le but de le comprendre et d’adapter votre service et/ou produit, observez vos concurrents, faites le points sur les forces et les faiblesses du marché ou du secteur d’activité que vous visez, étudiez bien votre cible avec ses attentes et ses besoins (un questionnaire est souvent utile et vous permettra d’affiner votre service et/ou produit aux besoins de vos consommateurs > ceux qui vous feront exister!). Enfin anticipez également les tendances et les contraintes du marché afin d’être rapidement efficace et réactif
  • Le positionnement : c’est important de choisir quelle valeur vous souhaitez donner à votre service et/ou produit, c’est-à-dire, à quel type de clientèle vous vous adressez ! En conséquence, votre service et/ou produit renverra une image et donc votre prix doit être en cohérence avec votre positionnement. Par exemple : si vous décidez de faire du haut de gamme, votre image devra être soignée et son prix, plus élevé que la normal, afin que le consommateur puisse comprendre tout de suite que vous êtes dans le haut de gamme. De plus, par votre positionnement, vous marquez votre différence par rapport à vos concurrents ! Le positionnement est donc l’image que renvoi votre produit et/ou service. Cela peut donc être, par exemple : un produit “bio”, des montres design “sport”, une boisson “équilibre”… Posez-vous donc la question : quelle image doit retenir les consommateurs de mon produit et/ou service ?
  • La conception et la logistique : faites le bilan sur comment vous allez concevoir votre service et/ou produit. Cela aura de grandes conséquences sur le prix, la qualité, la logistique… dans cette étape, n’hésitez pas à chercher plusieurs fournisseurs et à faire des devis, établissez un prix de revient, un prix d’achat et déterminez votre marge bénéficiaire, étudiez les moyens humains, techniques, logistiques… enfin listez tous les obstacles et toutes les contraintes afin de trouver une solution pour les surmonter et ne pas avoir de mauvaises surprises…
  • La distribution : où vendre/proposer mon service et/ou mon produit ? Dans quel(s) réseau(s) de distribution dois-je le proposer? Ce ou ces réseau(x) sont-ils intéressants pour toucher ma clientèle? Ce ou ces réseau(x) correspondent-ils à mon positionnement ? Étudiez bien toutes les possibilités en listant les points forts et les points faibles. (La vente en magasin, la vente sur internet, la vente directe, les marchés, les salons, les foires commerciales, les réseaux…)
  • Communication : maintenant faites-vous connaître ! Listez toutes les possibilités pour vous faire connaître. La communication passe déjà par une identité visuelle donc veuillez à créer une identité à votre projet et elle doit être en cohérence avec votre positionnement (logo, pictogramme, site internet, flyer, plaquette…) Après, étudiez bien les possibilités pour toucher votre cible. Mais attention, cela peut représenter un coût élevé, à vous de faire les bons choix. Retrouvez l’interview d’aurélie, une professionnelle de la communication qui vous donne des conseils pour établir votre stratégie de communication ici. De plus, explorez toutes les pistes autour de vous, comme votre réseau, le web… mais attention à votre e-réputation sur le web quand vous intervenez sur plusieurs sites, veuillez à bien maîtriser votre image !

En France, il existe de nombreux organismes qui vous accompagnent et vous aident dans la création de votre projet.

Le choix juridique

Entreprise individuelle ? SARL ? SAS ? … c’est quoi et comment ça marche ? Maintenant que votre projet est sur le point d’aboutir, il est important de se pencher sur le choix du statut juridique car il est lourd de conséquences ! Tout d’abord, posez-vous les bonnes questions :

  • Suis-je seul ou avec des associés ? Et quelles seront mes responsabilités et leurs responsabilités ?
  • Comment vois-je mon projet dans les années à venir ? Serai-je susceptible de grandir rapidement ?
  • Dois-je protéger mon patrimoine en cas de faillite ou de redressement judiciaire ?
  • Ai-je besoin de financements ? Ai-je besoin d’intégrer des investisseurs au capital ?
  • Au lancement de mon activité, aurai-je des salariés ? Bénéficierais-je d’aides, de subventions… ?
  • Quels sont mes chiffres d’affaires envisagés sur les premières années ?
  • Quel sera le montant de mon capital de départ ?
  • Quel statut je souhaite bénéficier ? (Indépendant, salarié…)
  • Mon projet est-il une activité secondaire ? ou suis-je en train de tester une activité / un marché avant de voir plus grand ?
  • Pour quelle fiscalité je souhaite opter ?

Retrouvez notre fiche pratique sur les différents statuts juridique de sociétés ici.

Pour vous conseiller dans vos choix, vous pouvez également vous renseignez auprès de structures accompagnatrices (comme les organismes cités ci dessus) ou auprès d’experts (avocats, comptables…).

Le financement

La recherche de financement est une étape cruciale pour voir votre projet aboutir. Votre business plan doit être professionnel et doit montrer que votre projet est sérieux, qu’il a été étudié et réfléchi, qu’il est viable et donc qu’il a toutes les chances de réussir ! Pour cela, attention à bien préparer les comptes de résultats prévisionnels, la trésorerie prévisionnelle et le plan financier pour rassurer des organismes bancaires et surtout, inciter des investisseurs à vous suivre.

Avant de préparer ces éléments, posez-vous les bonnes questions :

  • Quel est le montant du financement que je dois aller chercher ? Puis-je combiner plusieurs moyens pour trouver l’ensemble de mon financement ?
  • Quelles sont les priorités à financer ?
  • Comment vais-je rembourser l’emprunt ?
  • Qu’est-ce le plus important pour la réussite de mon projet : la durée ou le taux de l’emprunt ?
  • Dois-je faire entrer des investisseurs au capital ?
  • Quelles sont toutes les aides et les garanties bancaires que je puisse bénéficier ?
  • Qui peut me conseiller sur la recherche de financement ?
  • Suis-je capable de présenter et vendre mon projet devant des banquiers ou des investisseurs ?
  • Comment vais-je convaincre les banquiers et/ou des investisseurs ?
  • Mon projet est-il convainquant ou dois-je encore attendre et le peaufiner ?

Pour assurer la recherche de financements mais aussi pour pouvoir bénéficier de certains dispositifs comme des prêts à taux zéro, prêts à la création d’entreprise, des garanties bancaires…les mêmes organismes cités ci dessus, vous accompagnent et peuvent valider la faisabilité de votre projet avant de le présenter.

La rémunération

Très souvent, la création d’entreprise ne vous permet pas de vous rémunérer de manière immédiate. Par contre, c’est l’un des gros avantages de la reprise d’entreprise ! Reprendre une activité qui tourne, c’est l’assurance d’avoir une rémunération effective dès le début.

Dans le cadre d’une création ou de reprise d’entreprise, posez-vous les bonnes questions sur vos dépenses et vos charges en début d’activité (quelles aides ou quels dispositifs puis-je bénéficier ? Ai-je prévu assez d’économie pour subvenir à mes besoins? Quelles sont toutes mes charges que je dois couvrir ? Pouvons-nous vivre qu’avec le salaire de mon conjoint ? Que se passera-t-il en cas de coup dur ? …).

Enfin, le gouvernement et les régions, en collaboration avec les organismes publics, ont mis en place des aides et des dispositifs comme l’ACCRE, le NACRE, le ARCE, le maintien partiel de l’ARE, le maintien du RSA… et de nombreuses aides.

Dossier questions à se poser avant de créer son entreprise réalisé par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.