VAE Validation des acquis de l’expérience

Validation des Acquis de l’Expérience

Le VAE, c’est quoi ?

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un dispositif permettant de faire reconnaître son expérience professionnelle grâce à l’obtention d’un diplôme, un titre ou une qualification professionnelle. Ces derniers sont reconnus sans passer par une formation, seulement grâce à l’expérience professionnelle.

La VAE est un droit individuel, inscrit dans le code du travail et dans celui de l’éducation, et permet d’évoluer dans son entreprise, de changer de poste, de se réorienter, de préparer un examen…

Certains diplômes, titres ou qualifications ne peuvent être obtenus par la VAE (par exemple : médecin).

A qui s’adresse le VAE ?

La VAE s’adresse aux salariés (CDD, CDI, intérimaires…), aux demandeurs d’emploi, aux bénévoles…

Le bénéficiaire doit remplir une condition : justifier d’une expérience professionnelle de “3 ans en continu ou en discontinu, en rapport avec le contenu de la certification souhaitée”.

Comment marche le VAE ?

La personne souhaitant bénéficier d’une VAE doit se renseigner sur le diplôme, le titre ou la qualification professionnelle souhaité, puis elle doit préparer au mieux son projet.

Pour obtenir des informations sur les organismes qui peuvent vous renseigner près de chez vous: www.vae.gouv.fr

Le candidat doit remplir un dossier pour justifier son expérience professionnelle.

Un jury se penche sur le dossier et peut, éventuellement recevoir la personne en entretien, afin de d’accorder ou non la VAE. Pour cela, le jury vérifie les compétences, les connaissances, le savoir-faire…

Dans l’entreprise, le salarié peut faire une demande de VAE et celle-ci peut être incluse dans le plan de formation de l’entreprise ou peut être accordée au salarié lors d’un congé spécifique (le congé pour la validation des acquis de l’expérience, CVAE)

Pour plus d’information : vosdroits.service-public.fr

Qui finance le VAE ?

Si la VAE est mise en place par Pôle Emploi, une aide financière peut être accordée à un demandeur d’emploi inscrit, indemnisé ou non.

Pour un salarié : si la VAE est inscrite dans le budget du plan de formation, c’est l’entreprise qui prend en charge les frais mais si c’est lors d’un congé spécifique, c’est l’organisme collecteur de la contribution pour la formation professionnelle des salariés qui participe à une prise en charge financière (se renseigner auprès de son employeur mais très majoritaire c’est le FONGECIF qui s’en occupe)

Dossier réalisé par Emploi et Nous www.emploietnous.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.